Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un âne meurt de maltraitance : deux frères Creusois condamnés à de la prison avec sursis

jeudi 23 novembre 2017 à 8:03 Par Guillaume Farriol, France Bleu Creuse et France Bleu

Deux Creusois ont été condamnés mercredi 21 décembre à un mois de prison avec sursis et à plusieurs centaines d'euros d'amende pour "sévices sur animal". Les faits se sont déroulés au mois de mai 2017, le principal prévenu venait de faire l’acquisition d'un âne.

Le plancher d'un van a cédé sous le poids de l'âne, il a été traîné pendant plusieurs kilomètres sur la route.
Le plancher d'un van a cédé sous le poids de l'âne, il a été traîné pendant plusieurs kilomètres sur la route.

Guéret, France

En mai dernier, un Creusois d'une cinquantaine d'années achète un âne. Le tout nouveau propriétaire fait monter l'animal dans son van et prend la route jusqu'à son pré. Pendant le trajet, le plancher de la remorque, en mauvais état, cède. Les pattes arrière de l'animal passent au travers et commencent à traîner sur la route. Le calvaire de l'âne dure plusieurs dizaines de minutes. Selon des témoins, des traces de sang ont été repérées sur plusieurs kilomètres.

Lorsque le conducteur arrive à destination, il découvre l'animal agonisant. Son frère lui vient alors en aide. Les deux hommes peinent à extirper l'âne du van, une de ses pattes est coincée. Un voisin, témoin de la scène, fini par intervenir. C'est lui qui prend la décision d'appeler un vétérinaire. L'âne est finalement euthanasié, ses blessures sont trop graves.

Des sévices intentionnels ?

Au cours du procès qui s'est tenu mercredi 22 novembre à Guéret, l'avocat des deux prévenus a assuré que ses clients ne se sont pas rendu compte de la souffrance de l'âne. Le conducteur du van n'aurait pas remarqué que le plancher de sa remorque avait cédé. Son frère, lui, n'aurait pas réalisé à sa juste mesure l'état de l'animal lorsqu'il l'a découvert.

Ces arguments n'ont pas convaincu la présidente du tribunal. Elle a décidé de suivre les réquisitions du procureur. Les deux hommes ont été condamné à un mois de prison avec sursis, à plusieurs centaines d'euros d'amendes et à une interdiction de posséder un animal pendant cinq ans.