Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un apiculteur se fait voler une tonne et demie de miel à Moissat

lundi 4 mars 2019 à 19:07 Par Maud Calves, France Bleu Pays d'Auvergne

Les ravisseurs sont partis avec une grande partie du stock de miel disponible dans le local de cet apiculteur de Moissat, dans le Puy-de-Dôme. Une perte estimée à 25 000 euros.

Les cambrioleurs ont tenté de fracturer deux volets avant de réussir à rentrer par le troisième.
Les cambrioleurs ont tenté de fracturer deux volets avant de réussir à rentrer par le troisième. © Radio France - Maud Calvès

Moissat, France

Lorsque Jean-Christophe Housieaux, apiculteur à Moissat, est allé travailler ce jeudi, une grande partie de son miel avait disparu. Pendant la nuit, des ravisseurs ont fracturé les volets du bâtiment de stockage pour s'emparer d'une tonne et demie de miel, soit l'équivalent de 25 000 euros de perte pour cet apiculteur puydômois. Les malfaiteurs se sont emparés de différents types de miel (acacia, sapin, montagne...), de différentes tailles, ce qui fait pencher les doutes de cet apiculteur vers un réseau de revente. 

"Etant donné que mon bâtiment est un peu éloigné du village je m'attendais à être visité, mais je pensais qu'ils prendraient le matériel, pas le miel" - Jean-Christophe Housieaux. 

Un vol qu'il explique par une production de miel de plus en plus difficile ces derniers temps, rendant le produit plus cher et donc, de plus en plus rentable pour les voleurs. L'apiculteur souhaite mettre en garde les clients : soyez vigilants et n'hésitez pas à questionner les vendeurs de miel si le pot est immatriculé dans un autre département, et en cas de doute, appelez le numéro figurant sur le pot pour tenter de déceler un potentiel voleur derrière le stand.

Si le pot est immatriculé dans un autre département, n'hésitez pas à appeler le numéro figurant sur l'étiquette.  - Radio France
Si le pot est immatriculé dans un autre département, n'hésitez pas à appeler le numéro figurant sur l'étiquette. © Radio France - Maud Calvès

Jean-Christophe Housieaux a déposé plainte auprès de la gendarmerie de Billom. Une enquête a été ouverte. Son assurance ne s'est, pour le moment, toujours pas déplacée. 

Jean-Christophe Housieaux