Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un appel à témoins lancé pour retrouver le compagnon de la femme tuée à coups de couteau à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Le corps de cette femme de 34 ans a été retrouvé dimanche, quartier Longpré, au domicile de son compagnon. L'homme est activement recherché par les enquêteurs. Le parquet d'Amiens a décidé de diffuser son portrait pour tenter d’accélérer son interpellation.

Gwénael W., le compagnon de la victime, est activement recherché par les enquêteurs
Gwénael W., le compagnon de la victime, est activement recherché par les enquêteurs - Parquet d'Amiens

Un appel à témoin a été lancé par les autorités policières et judiciaires après la découverte du corps d'une femme, dimanche après-midi, dans une maison du quartier Longpré à Amiens. Claire M., la victime, à été tuée par arme blanche. Le corps de cette femme de 34 ans a été retrouvé au domicile de son compagnon. L'homme âgé de 39 ans, qui fait figure de principal suspect, n'a toujours pas été interpellé ce mercredi.

Une vingtaine de coups de couteau

C'est une amie de Gwénael W., le compagnon de la victime, qui a prévenu la police. Samedi soir, l'homme s'est présenté chez elle à Amiens, blessé à la main et au visage et tenant des propos confus. Il aurait affirmé que sa compagne avait été tuée par deux hommes chez lui. Et que ces deux personnes auraient ensuite essayé de l'abattre. Le lendemain matin, après le départ de Gwénael W., la jeune femme donne l'alerte. La police se rend à Longpré, au domicile du suspect. La lumière est allumée, la télé est en marche. Les agents découvrent alors le corps de Claire, enroulé dans un tapis au milieu du salon. Elle a reçu une vingtaine de coups de couteau, notamment au niveau du thorax. Les équipes de la police scientifique ont relevé des traces de sang effacées. 

Des antécédents judiciaires

Claire, la victime était brancardière au CHU d'Amiens. Elle avait deux enfants de 13 et 17 ans dont elle était séparée du père. Les adolescents ont été pris en charge par sa famille. Elle entretenait une relation avec Gwénael W. depuis août 2020.  Ce dernier est auto-entrepreneur en chaudronnerie et ferronnerie. Il a récemment été condamné à deux reprises. En octobre 2019, ce père de deux enfants a été condamné à six mois de prison avec sursis pour harcèlement sur conjoint (sur la personne de son ex-femme). Il a ensuite été interpellé en juin 2020 devant chez lui, sous l'emprise de stupéfiants et un couteau à la main et tenant des propos incohérents. Gwénael W. s'est rebellé lors de son interpellation et a été interné en psychiatrie avant d'être condamné à quatre mois de prison avec sursis et à la révocation du sursis antérieur. Il a fait appel de cette décision, le nouveau procès n'a pas encore eu lieu.

Selon les proches de Claire, la jeune femme jamais évoqué de violences de Gwénael, même si le couple se disputait régulièrement

Un suspect qui pourrait avoir modifié son apparence physique

Depuis dimanche, les enquêteurs tentent de retrouver la trace de Gwénael W. Le parquet d'Amiens a décidé de lancer un appel à témoins. Alexandre de Bosschère, le procureur de la République, a expliqué ce choix : _"C'est toujours à double tranchant. En diffusant un appel à témoins, on court le risque que la personne prenne davantage de précautions. Mais il est de notre devoir d'_attirer l'attention de ses proches qui ne sauraient pas qu'il est impliqué. C'est une personne assez active sur réseaux sociaux. Nous voulons aussi alerter sur sa dangerosité potentielle : il est peut être aux abois. Si vous pensez l'avoir vu, il ne faut absolument pas intervenir vous-même : c'est à la police ou la gendarmerie de le faire. Nous avons surtout besoin que des gens se manifestent." 

Alexandre de Bosschère, le procureur de la République d'Amiens
Alexandre de Bosschère, le procureur de la République d'Amiens © Radio France - Claudia Calmel

Selon les enquêteurs, le suspect pourrait avoir modifié son apparence en se raccourcissant la barbe ou les cheveux. 

Gwénaël W. a 39 ans, mesure 1m78. Il a les yeux bleus et les cheveux roux. Il est de corpulence normale. Il a une cicatrice récente qu visage qui va de la joue jusqu'au cou. Il est aussi blessé à la main. 

Toute personne disposant d'informations récentes est invitée à composer le 03 20 30 37 25.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess