Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un an après celui de Rouen, des hôpitaux français visés par des cyberattaques

Ces derniers jours, les hôpitaux de Dax et de Villefranche-sur-Saône ont été visés par des cyberattaques, similaires à celle contre le CHU de Rouen en novembre 2019.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - MARQUET Frédéric

Des pirates informatiques s'en prennent à des hôpitaux français. Ces derniers jours, les hôpitaux de Dax dans les Landes et de Villefranche-sur-Saône dans le département du Rhône ont été visés par des cyberattaques qui paralysent les ordinateurs. Des attaques au "rançongiciel", les pirates ne volent pas des données, mais réclament le paiement d'une rançon pour débloquer les ordinateurs. Des opérations doivent être reportées, les dossiers des patients sont remplis à la main.

Une attaque similaire a celle subie il y a un peu plus d'un an, le 15 novembre 2019 par le CHU de Rouen, environ 200 logiciels avaient été cryptés par des cybercriminels, des milliers dossiers inaccessibles, les 3/4 avaient été récupérés en trois jours, mais il avait fallu plus de trois semaines pour tous les déverrouiller se souvient Remi Heym, le directeur de la communication du CHU de Rouen.

Rémi Heym, le directeur de la communication du CHU de Rouen.

Depuis, les consignes de sécurité de base ont été rappelées aux salariés, ne pas ouvrir d'e-mail douteux, ne pas utiliser de clefs USB, il existe aussi des logiciels de protection. Mais face à l'ingéniosité des pirates, il faut plus de moyens financiers selon Gabriel Viller, un Havrais, consultant informatique, spécialisé en sécurité.

Gabriel Viller, consultant informatique, spécialisé en sécurité

Le reportage France Bleu Normandie

Comme pour Dax et Villefranche, les cybercriminels avaient demandé une rançon, plusieurs centaines de milliers d'euros. Mais le CHU de Rouen affirme ne pas avoir payé un centime. On ignore si les cybercriminels de Rouen ont été arrêtés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess