Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : La RCEA, "route de la mort"

Un an après le drame de Montbeugny, où en est-on de l'enquête et de l'aménagement de la RCEA dans l'Allier

samedi 25 mars 2017 à 5:00 Par Géraldine Marcon et France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Bourgogne, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

Un an après l'accident de Montbeugny qui avait fait 12 victimes dans l'Allier sur la RCEA, le procureur doit statuer sur le renvoi du conducteur et le propriétaire du fourgon devant le tribunal correctionnel. Du côté des aménagements routiers, les travaux attendus devraient débuter en 2020.

Il y a un an, une collision entre un minibus et un poids-lourd faisait 12 victimes sur la RCEA à Montbeugny.
Il y a un an, une collision entre un minibus et un poids-lourd faisait 12 victimes sur la RCEA à Montbeugny. © AFP - Thierry Zoccolan

Il y a un an jour pour jour, un accident entre un minibus et un poids-lourd faisait 12 morts à Montbeugny (Allier) sur la RCEA, la Route centre Europe atlantique. Dans la nuit, un fourgon transportant un groupe qui se rendait au Portugal depuis la Suisse percute un camion qui arrivait en face. Le conducteur du minibus, âgé de 20 ans aujourd’hui, est le seul survivant parmi les passagers du minibus, il est mis en examen pour homicide involontaire. Son oncle, le propriétaire du fourgon, est également poursuivi pour homicide involontaire. Installé en Suisse, ce quadragénaire organisait ces voyages low-cost entre la Suisse et le Portugal notamment au moment des fêtes religieuses.

Des normes de sécurité qui n'étaient pas respectées

Un an après les faits, l'instruction est désormais close, le procureur a deux mois pour statuer sur le renvoi des deux hommes devant le tribunal correctionnel d'ici la fin de l'année. La justice reproche au propriétaire du véhicule d'avoir utilisé un fourgon qui n’était pas équipé et conçu pour transporter autant de passagers. Le minibus était sommairement aménagé avec des banquettes où chacun ne disposait pas d’une ceinture de sécurité. Quant au conducteur, l’enquête de la gendarmerie de Moulins a démontré qu’il avait pris le volant alors que son permis ne lui permettait pas d’effectuer des transports collectifs.

"Depuis cet accident, on a fait un grand pas en avant" - Guy Charmetant, le maire de Montbeugny

Cet accident dramatique n'était pas le premier sur cette portion de la RCEA dans l'Allier, cela fait des années qu'élus et riverains dénoncent la dangerosité de cet axe et réclament des aménagements qui ont fait leurs preuves ailleurs. Au printemps 2016, une enquête publique a été menée, on attend désormais l'avis du Conseil d'Etat sur la déclaration d'utilité publique. L'Etat pourra ensuite lancer un appel d'offre pour choisir le concessionnaire qui conduira les études préalables, les travaux ne devraient pas débuter avant 2020.

Il y a deux fois plus d'accidents graves sur la RCEA que sur les routes du même type, en grande partie parce que cet axe est très utilisé par les poids-lourds qui doivent traverser la France d'est en ouest mais aussi par des vacanciers pour de longs trajets. De fait, une grande partie des accidents qui interviennent sur cette route sont des chocs frontaux entre un véhicule léger et un poids-lourd, des collisions au bilan souvent meurtrier. Ces dernières années, le nombre de morts sur la RCEA représente 12 à 18% du nombre total des décès sur les routes de l'Allier, cette proportion va même jusqu'à 36% des décès en 2016, une année particulièrement tragique. En revanche, la proportion de blessés suite à des accidents sur la RCEA est de 4 à 5% du nombre total de blessés sur les routes de l'Allier.