Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un an après, le trou béant de la place Debouverie à Amiens a laissé de profonds souvenirs

-
Par , France Bleu Picardie

Le 12 août 2019, le sol s'effondrait place Debouverie à Amiens. Pas de blessé, mais, un an après, des souvenirs de cet incident marquant, qui avait entraîné la fermeture de commerces.

Un trou s'e tait formé derrière la mairie d'Amiens le 12 août 2019
Un trou s'e tait formé derrière la mairie d'Amiens le 12 août 2019 © Radio France - François Sauvestre

Aux premières heures du jour ce 12 août 2019, habitants et pompiers découvrent un trou béant d'une quinzaine de mètres de profondeur sur la place Debouverie, à Amiens. L'effondrement est passé tout près d'emporter la brasserie "La Bonne humeur".

Sandra Bécu, gérante de la brasserie La bonne humeur, avec les coupures de presse de l'incident.
Sandra Bécu, gérante de la brasserie La bonne humeur, avec les coupures de presse de l'incident. © Radio France - Esteban Pinel

"La verrière était dans le vide", se rappelle Sandra Bécu, la gérante, en congés au moment des faits. Personne n'avait été blessé mais cet l'incident avait contraint des commerces voisins de fermer leurs portes.

Un an après, la place ne porte plus les stigmates du trou, rebouché début octobre 2019.  Mais les souvenirs sont intacts. "C'était impressionnant. On aurait dit qu'une météorite était tombée", témoigne la jeune Faustine. Beaucoup de curieux s'étaient rendus sur place. "On avait mis la voiture à cet endroit juste trois jours avant que ça tombe", se souvient un retraité.

Il avance l'explication des galeries et caves souterraines qui parsèment le sous-sol amiénois. Une cave médiévale avait justement été repérée non loin de l'effondrement, possiblement précipité par un ruissellement d'eau.

Les travaux de sécurisation avaient duré un mois, pendant lequel des commerces avaient dû fermer. Parmi eux, donc, la brasserie La Bonne humeur. Sandra se débat encore avec les dernières formalités :

Les assurances ont chiffré l'argent que j'ai perdu à cause de la fermeture. J'ai fini par en toucher la moitié mais j'attends toujours l'autre partie. Le cauchemar commence à se terminer."

Avec l'épidémie quelques mois plus tard, le bar-brasserie a souffert mais est toujours debout "grâce aux clients, qui ont été là pour nous dès qu'on a repris." Sur la place, Anne, une passante, confirme : "J'étais venu dès la réouverture pour soutenir le commerce local."

La ville en a profité pour procéder à quelques aménagements, qui agrandissent la terrasse. Et Sandra l'assure avec le sourire : "avec tout le ciment qu'ils ont mis, la place est devenue l'endroit le plus sûr d'Amiens." 

Un après, les souvenirs du trou béant à Amiens

Choix de la station

À venir dansDanssecondess