Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un arbitre de football agressé en plein match à Peyrat-la-Nonière

mercredi 10 avril 2019 à 20:57 Par Clément Conte, France Bleu Creuse et France Bleu

Un joueur de l'équipe de l'ASC Mayotte Creuse a agressé un arbitre en plein match dimanche 7 avril, lors d'une confrontation de 3e division départementale face à Peyrat-la-Nonière. Après un carton rouge, l'homme a giflé l'arbitre entraînant l'indignation des instances de football locales.

Un arbitre de football victime d'une agression dans un match entre Peyrat-la-Nonière et l'ASC Mayotte Creuse
Un arbitre de football victime d'une agression dans un match entre Peyrat-la-Nonière et l'ASC Mayotte Creuse © Maxppp - Josselin CLAIR

Peyrat-la-Nonière, France

Le geste est furtif, violent et ne passe pas inaperçu. À quelques minutes du coup de sifflet final du match opposant Peyrat-la-Nonière et l'ASC Mayotte Creuse ce dimanche 7 avril, un joueur visiteur assène une claque à l'arbitre central, mécontent de son exclusion infligée juste avant.  

Pourtant le match se déroule sans accroc, jusqu'à cette 83e minute. L'équipe réserve de Peyrat-la-Nonière, menée, parvient à recoller au score et passe même devant au tableau d'affichage, en milieu de 2e mi-temps. En cette fin de saison, où chaque point est important, les esprits se crispent légèrement jusqu'à cette faute signalée contre l'ASC Mayotte Creuse : un contrôle de la main. Injuste selon les visiteurs qui le font savoir à l'arbitre. Des insultes fusent et l'Homme en noir met la main à la poche. Carton rouge : "C'est quand je range le carton que je sens une main qui arrive sur le côté gauche", témoigne l'arbitre de la rencontre. "Une gifle, je ne comprends pas." 

Le match se poursuit et va à son terme. L'arbitre rédige son rapport et la discussion entre les deux protagonistes n'y change rien. "Il n'y a pas vraiment eu d'excuses, se rappelle le jeune arbitre. Il s'est justifié en déclarant qu'il était énervé, d'où ce geste." Aujourd'hui, le jeune homme, passionné d'arbitrage compte bien retrouver les pelouses au plus vite : "Je suis choqué c'est sûr. Mais je ne compte pas arrêter, ce serait leur donner raison. Je n'abandonnerai pas."

Quelles sanctions dans ces cas-là ? 

L'action litigieuse sera examinée en commission de discipline, où les deux parties auront l'occasion de s'expliquer. Une sanction pourrait être prise contre le joueur mis en cause, si les faits sont confirmés, entraînant sa suspension des terrains d'une durée minimum de 6 mois. Mais pour le représentant élu des arbitres de Nouvelle-Aquitaine et président de la commission des arbitres de la Creuse, David Wailliez, il faut aller plus loin : "Tous les clubs de la ligue devront voter bientôt un texte qui stipule que si un arbitre subit une agression qui entraîne plus de 8 jours d'ITT, alors le coupable sera radié à vie des terrains de football."