Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un arbitre de football frappé par un joueur de Saint-Etienne-du Rouvray lors du match contre Le Trait

lundi 15 avril 2019 à 19:04 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Encore de la violence lors d'un match de football amateur. Dimanche, l'arbitre du match entre Saint-Etienne-du-Rouvray et Le Trait a été frappé par un joueur de l'équipe locale qu'il venait d'expulser. La police a même dû intervenir.

L'arbitre frappé souhaite porter plainte contre son agresseur
L'arbitre frappé souhaite porter plainte contre son agresseur © Maxppp - Photo PQR

Saint-Étienne-du-Rouvray, France

"C'est choquant, ce sont des choses qu'on ne veut pas voir sur un terrain de football un dimanche après-midi" : ce lundi soir, le président du club du Trait Nicolas le Meur est encore marqué par les scènes de violence qui se sont déroulées dimanche après-midi lors du match de Régionale 3 entre Saint-Etienne-du-Rouvray et son équipe, et qu'ont révélées Paris-Normandie.

Saint-Etienne-du-Rouvray contre Le Trait : c'est un match à enjeu entre le deuxième et le troisième du classement, mais qui ne justifie pas le coup de sang d'un joueur de Saint-Etienne-du-Rouvray. "On était en deuxième mi-temps, je mets un carton rouge à ce joueur et là il se met à me frapper : coups de poings et coups de pieds. Un supporter est entré sur le terrain et a tenté de m'étrangler", raconte l'arbitre de ce match, un homme d'une vingtaine d'années qui vit à Dives-sur-Mer. 

Des coups de poings et des coups de pieds

"Au moment de l'expulsion, il y a eu une mêlée générale, des spectateurs sont entrés sur la pelouse. Franchement on a eu très chaud, ça aurait pu être très grave. On a entendu des menaces de mort. Heureusement la police est arrivée et a permis à l'arbitre, ainsi qu'à notre équipe de quitter le stade", poursuit le président du Trait, qui ne souhaite pas envoyer son équipe des moins de 18 ans jouer à Saint-Etienne-du-Rouvray le week-end prochain.

L'arbitre veut porter plainte

Ces incidents graves vont être instruits par la commission de discipline de la Ligue de Normandie. L'arbitre victime des coups devait voir son médecin ce lundi soir et voulait porter plainte dans la foulée.

Le club de Saint-Etienne-du-Rouvray ne souhaite pas faire de commentaire. Un dirigeant explique quand même qu'il "condamne ce qu'il s'est passé". Il évoque "un acte isolé".