Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un arsenal saisi lors des arrestations pour trafic d'armes à Nantes et Angoulême

vendredi 8 juin 2018 à 19:20 Par Marion Fersing, France Bleu La Rochelle et France Bleu Loire Océan

Neuf personnes ont été arrêtées ce mardi à Nantes et Angoulême pour trafic d'armes en bande organisée. Six d'entre elles sont mises en examen. C'est tout un arsenal, dont des armes de guerres, qui a été saisi.

Sur les neuf personnes interpellées, six sont mises en examen
Sur les neuf personnes interpellées, six sont mises en examen © Maxppp -

Sur les neuf personnes arrêtées ce mardi à Nantes et Angoulême pour trafic d'armes en bande organisées, six sont mises en examen et cinq ont été placées en détention provisoire. Elles sont poursuivies pour acquisition, détention et cession illégales d'armes et association de malfaiteurs en vue de préparer ces délits.

Des armes de guerres et des armes automatiques ont été saisies - Aucun(e)
Des armes de guerres et des armes automatiques ont été saisies - Police nationale

Des dizaines d'armes saisies

Lors des perquisitions, trois fusils d'assaut ont été saisis (dont une Kalachnikov), une dizaine de pistolets de différents calibres, une trentaine de fusils de chasse et des centaines de munitions. Certaines sont des armes de guerre et des armes automatiques dont la détention est interdite. 

Les armes venaient venaient du sud-ouest de la France, elles étaient destinées à des trafiquants nantais.