Faits divers – Justice

Un artisan tombe nez à nez avec ses cambrioleurs grâce à son chien

Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 7 février 2014 à 16:43

La tour de Crest et quelques maisons de la commune, décembre 2013.
La tour de Crest et quelques maisons de la commune, décembre 2013. © Stéphane Milhomme - Radio France

La rencontre entre cet artisan de Crest dans la Drôme et les deux malfrats s'est déroulée ce vendredi matin. L'homme a été prévenu par sa voisine que son chien était resté dehors... ce qui n'était pas normal. Les deux cambrioleurs sont en fuite.

Dans ce quartier de Crest, le chien attendait dans la rue ce vendredi matin vers 10 heures et demi. Et ce n'est pas normal car son propriétaire se souvient l'avoir laissé à la maison vers le rond point de la Salaine. Donc il rentre chez lui et tombe nez à nez avec les deux cambrioleurs.

Les deux hommes prennent peur et s'enfuient. Ce butin, ils l'ont trouvé dans le coffre fort de l'artisan qui se trouvait dans sa maison. Les deux cambrioleurs prennent la fuite mais le propriétaire réussi à arracher l'argent des mains de l'un des deux malfrats ; presque la totalité de la somme dérobée.

Un important dispositif de recherche Les deux hommes réussissent à disparaître d'abord à pied puis en voiture. C'est à ce moment que l'artisan décide de prévenir les gendarmes ... et ils déclenchent un important dispositif de recherche avec une vingtaine de gendarmes de plusieurs unités : Crest, Die, Loriol, Livron, Portes lès Valence, Chabeuil et Valence... et un maître chien. Mais son animal perd la trace à l'endroit où ils ont du monter dans leur voiture. Ce "gros dispositif" a été levé vers 13 heures, mais des gendarmes traquent toujours les deux hommes. 

Les billets de banque récupérés par le propriétaire sont eux auscultés par des techniciens en investigation à la recherche de la moindre trace d'ADN. L'artisan doit, lui, établir le montant exact du vol, même s'il semble que le principal ait été récupéré lors de la "rencontre". Une grosse somme d'argent que l'artisan avait décidé de garder dans le coffre fort de sa maison.