Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un atelier de boucher-charcutier fermé en Finistère-Sud cet été après une visite de contrôle

lundi 24 septembre 2018 à 18:48 Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel

Les services de l'Etat dans le Finistère ont comme chaque année arpenté le département pendant l'été pour y débusquer les problèmes sanitaires. Une boucherie finistérienne en a fait les frais, entre autres.

Boucherie (illustration)
Boucherie (illustration) © Maxppp - Patrick Lefèvre

Finistère, France

Chaque année, les services de l'état traque les problèmes sanitaires et les manquements aux règles dans les zones touristiques pendant la période estivale. La Direction départementale de la protection des populations (DDPP) du Finistère a trouvé encore une fois quelques problèmes.

573 contrôles en tout sur le Finistère

Marchés, commerces ambulants, campings, mais aussi les festivals... voici ce qu'il ressort de ces 573 contrôles : 

- 193 avertissements,

- 41 injonctions (visant à la mise en conformité des professionnels avec la réglementation),

- 10 mises en demeure (principalement en restauration commerciale),

- 28 procès-verbaux pénaux,

- 7 procès-verbaux administratifs.

Les infractions relevées portent tant sur l’information des consommateurs (affichage des prix, ou des inforamtions réglementaires comme les allergènes…) que sur la loyauté où l’hygiène des établissements contrôlés.

Un boucher préfère fermer son activité

Par ailleurs, un atelier de boucher-traiteur a fait l’objet d’une fermeture préfectorale d'urgence. Les services de la préfecture lui demandaient de modifier de nombreuses choses. Mais les travaux à prévoir pour la mise en conformité de son établissement étaient trop importants. Il a préféré faire le choix de fermer sa boutique, située en Sud-Finistère, pour se consacrer à un autre projet.