Faits divers – Justice

Un attentat évité par hasard à Paris, le suspect en garde à vue

France Bleu Paris et France Bleu Nord mercredi 22 avril 2015 à 10:10 Mis à jour le mercredi 22 avril 2015 à 16:12

Un fourgon de police (illustration)
Un fourgon de police (illustration) © Florence Gotschaux / Radio France

Un homme, soupçonné de projeter un attentat "imminent" contre une ou deux églises à Paris, a été arrêté dimanche, a annoncé ce mercredi matin le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Au moment de son arrestation il était en possession d'un arsenal d'armes de guerre. Il est en outre soupçonné d'être le meurtrier d'Aurélie Châtelain, retrouvée morte dimanche à Villejuif.

Son arrestation a eu lieu dimanche à Paris, mais ce n'est que ce mercredi matin qu'on l'a appris : un homme, accusé d'avoir "un projet d'attentat imminent" , a été interpellé dimanche, en posession d'un "arsenal de plusieurs armes de guerre", mais aussi d'armes de poing et de matériel informatique (mais pas d'explosifs).

Son Cazeneuve attentat 12h

Selon la chaîne d'information iTélé, sa petite amie a également été interpellée, ce mercredi matin, à Saint-Dizier (Haute-Marne). C'est là qu'il venait passer ses week-ends en famille, selon une source policière. Selon les voisins, la femme âgée de 25 ans habitait là depuis six à sept mois , avec deux enfants en bas âge, avec les volets toujours fermés. 

> A LIRE AUSSI : Ce que l'on sait sur Sid Ahmed Ghlam, l'islamiste qui fomentait des attentats

Découvert blessé par balle

Le récit de l'arrestation est étonnant : Sid Ahmed Ghlam, un étudiant en informatique âgé de 24 ans, a été appréhendé, dans le 13e arrondissement de Paris, presque par hasard. Blessé par balle à l'artère fémorale, il aurait appelé lui-même le Samu . Le suspect aurait évoqué un règlement de comptes, mais les enquêteurs n'excluent pas qu'il ait pu se blesser lui-même. 

Les traces de sang ont permis aux enquêteurs de remonter jusqu'à la voiture de l'homme, où ils ont découvert une partie de l'arsenal. Le reste a été trouvé à son domicile lors d'une perquisition, dans une résidence étudiante du 13e arrondissement.

Parmi les documents saisis, "une documentation fournie a été découverte établissant sans ambigüité" que l'individu, connu des services de renseignement, prévoyait un attentat contre "une ou deux églises" . Il avait également "des velléités de départ en Syrie", pour y rejoindre les rangs djihadistes. 

"Dimanche matin, cet attentat a été évité" — Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur

Les vérifications effectuées à son sujet par les services de renseignement en 2014 et 2015 n'avaient pas "révélé d'éléments susceptibles de justifier l'ouverture d'une enquête judiciaire ", a ajouté le ministre. 

> A LIRE AUSSI : "Il y a eu d'autres attentats déjoués" selon François Hollande

Suspect du meurtre d'Aurélie Châtelain dimanche

En outre, le ministre a ajouté que c'est ce même individu qui est soupçonné d'être l'auteur du meurtre d'Aurélie Châtelain : la jeune femme âgée de 32 ans, originaire du Nord, avait été retrouvée morte dimanche dans une voiture, à Villejuif (Val-de-Marne)."Nous adressons nos pensées, notre compassion, à sa famille et à ses proches ", a déclaré Manuel Valls.

Le suspect a été placé en garde à vue médicalisée à l'Hôtel-Dieu, dans le cadre d'une enquête diligentée par le parquet antiterroriste de Paris.