Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un automobiliste d'Amilly refuse de s'arrêter pour le Paris-Nice et blesse un policier

mardi 7 mars 2017 à 18:06 Par Anne Oger, France Bleu Orléans et France Bleu

Un chef d'entreprise d'Amilly a été interpellé ce lundi après avoir traîné sur plusieurs mètres un CRS chargé d'assurer la sécurité du Paris-Nice. Au volant de sa voiture, il a refusé d'attendre le passage du peloton et a continué sa route quand le policier lui a demandé de s'arrêter

L'arrivée du Paris-Nice à Amilly lundi 6 mars 2017
L'arrivée du Paris-Nice à Amilly lundi 6 mars 2017 © Maxppp - Sébastien Nogier

Amilly, France

"Pas de temps à perdre"... C'est avec ces mots que l'homme, patron d'une entreprise de maçonnerie à Amilly, aurait expliqué son geste aux policiers. Entendu mardi matin, il a dit qu'il devait se rendre sur un chantier et qu'il ne pouvait pas attendre le passage du Paris-Nice ce lundi après-midi. La deuxième étape de la course arrivait à Amilly.

Le policier traîné sur plusieurs mètres

Ce lundi vers 15h30, l'homme prend donc la décision de doubler la file de voitures stoppées par des CRS. Dans le cadre du dispositif de sécurité mis en place par les autorités pour cette course cycliste, 90 policiers étaient mobilisés, dont une compagnie de CRS de Massy en région parisienne. L'automobiliste, âgé de 70 ans, veut passer coûte que coûte, le policier lui explique qu'il ne peut pas passer, l'homme avance quand même. Le CRS tape alors sur la vitre et se retrouve traîné sur plusieurs mètres, ce sont ses collègues qui doivent intervenir pour stopper la voiture. Transporté au centre hospitalier d'Amilly, le policier souffre de contusions aux bras et aux jambes, il a cinq jours d'arrêt de travail.

"Pas de temps à perdre"

L'automobiliste, lui, est interpellé, puis convoqué au commissariat de Montargis ce mardi matin. Il reconnait avoir cherché à passer malgré le barrage. Le parquet n'a pas encore rendu de décision sur les poursuites qu'il engagera contre lui.