Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un automobiliste reçoit un bloc de pierre sur l’autoroute près de Perpignan

mardi 22 mai 2018 à 19:38 Par Sébastien Berriot et François David, France Bleu Roussillon

Alors qu’il circulait sur l’autoroute A9, un conducteur de Perpignan a reçu un projectile lancé du haut d’un pont. La gendarmerie ouvre une enquête.

La voiture a été envoyée à la casse
La voiture a été envoyée à la casse -

Villemolaque, France

C’est comme si le ciel lui était tombé sur la tête. Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 23 heures, un automobiliste qui circulait sur l’autoroute A9 a soudain entendu "une explosion" alors qu’il passait sous un pont à hauteur de Villemolaque (à 10 kilomètres au sud de Perpignan).

"Une sorte de parpaing est tombé sur le capot. L’impact a déclenché les airbags. Je ne voyais plus la route, raconte Maxime*, 19 ans. Et comme les freins ne répondaient plus, j’ai dû tirer le frein à main." La voiture a terminé sa course sur le flanc. 

Par chance, le conducteur et sa passagère s’en sortent avec quelques égratignures, mais la voiture est hors d’usage, moteur cassé. "Je ne comprends pas comment on peut avoir l’idée de jeter un projectile sur une voiture. C’est criminel !", s’indigne Maxime qui a immédiatement porté plainte auprès de la gendarmerie. 

La pierre faisait "la moitié de la taille du pare-brise"

"Les investigations ont été lancées dans l’instant. Car les faits sont très graves", confirme le capitaine Sébastien Mauro, commandant le peloton d'autoroute de Pollestres. " Il ne s’agit pas d’un petit gravier jeté par des enfants, mais d’un caillou de taille importante. Et les conséquences auraient pu être dramatiques, sur une autoroute où circulent de nombreux poids lourds." 

Les gendarmes ont prévu d’interroger tous les témoins qu’ils ont pu identifier sur le site de l’accident. La société d’autoroute sera également interrogée, et les images de vidéosurveillance visionnées.  

Selon le conducteur, "la pierre faisait la moitié de la taille du pare-brise". Mais ni lui ni sa passagère n’ont pu voir qui avait jeté le projectile depuis le pont.

* Maxime : prénom d’emprunt, à la demande de l’intéressé.

  - Radio France
© Radio France -