Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un voleur présumé dénoncé sur Facebook près de Béziers : un avis de recherche pose question

mercredi 1 août 2018 à 17:01 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault et France Bleu

Le médecin-chef d'une clinique près de Béziers accuse un homme de voler dans les chambres de son établissement. Pour l'identifier, il publie plusieurs photos de lui sur Facebook extraites des bandes de la vidéosurveillance. Des images qui ne sont pas censées être rendues publiques.

Les photos de l'homme accusé de vol ont été publiées le 30 juillet
Les photos de l'homme accusé de vol ont été publiées le 30 juillet © Maxppp -

Boujan-sur-Libron, France

"Amis du Biterrois, cette espèce de grosse M... vole dans les chambres des malades hospitalisés. Si vous le reconnaissez, n’hésitez pas à m’envoyer un message , sinon, merci de faire suivre". Le message a été posté le 30 juillet sur le compte Facebook du Dr Bruno Denat, médecin-chef à la clinique Le Val d'Orb à Boujan-sur-Libron, près de Béziers. Trois jours plus tard, il avait été partagé 9.000 fois et commenté près de 300 fois. Selon le Dr Denat, cet homme "entre dans toutes les chambres, fait les placards et les tables de nuit des malades pour piquer l'argent et les cartes bleues".

Insultes et menaces

"On va le crever" prévient Frédéric. "Lui casser les jambes" menace Yohann. Véronique promet que si elle "le chope, il va passer un mauvais quart d'heure". La majorité des commentaires est de cette veine, sans compter la pluie d'insultes à l'égard de cet homme que l'on distingue clairement sur six photos également publiées. La soixantaine, lunettes, T-shirt blanc et bermuda en jean, on le voit marchant dans les couloirs de la clinique. "Imaginez qu'il n'ait rien volé ?" demande Igor. Réponse du Dr Denat : "Il a qu'à m'appeler et je lui présenterai mes excuses".

Diffamation et atteinte à la présomption d'innocence

Avocat montpelliérain spécialiste des nouvelles technologies, Me Arnaud Dimeglio est formel : la démarche pose un problème de légalité. Il y a d'abord les photos, extraites des bandes de la vidéosurveillance. Ces images sont réservées au service de sécurité de l'établissement ou bien aux policiers et aux  gendarmes, elles "sont destinées à mener des enquêtes lorsqu'on soupçonne une personne mais non pas à être diffusées auprès du grand public donc il me semble que dans ce cas-là, il y a un détournement de la finalité de la vidéosurveillance et potentiellement une infraction"

Autre problème : l'atteinte à la présomption d'innocence puisque l'homme est publiquement traité de voleur avant toute forme de procès et un risque de diffamation si les accusations étaient finalement non fondées.

Le Dr Denat, qui a refusé de donner suite aux demandes d'explications de France Bleu Hérault, assure sur son compte Facebook que la police est saisie de cette affaire.  Au commissariat de Béziers, personne n'en a entendu parler.

Ce jeudi matin, la publication avait disparu du compte Facebook du médecin.

Le messages et les photos (floutées par nos soins) publiés sur la page Facebook du Dr Denat - Aucun(e)
Le messages et les photos (floutées par nos soins) publiés sur la page Facebook du Dr Denat - Capture écran page Facebook