Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un avocat conteste l'assignation à résidence d'un Avignonnais fiché S

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu
Avignon, France

Un Avignonnais de 21 ans est assigné à résidence dans le quartier de la Croix des Oiseaux à Avignon. Ce jeune aveugle avait rasé sa barbe le jour des attentats. Il avait aussi séjourné en Belgique. Son avocat conteste la procédure et la radicalisation islamiste.

Le tribunal d'Avignon doit se prononcer sur l'assignation à résidence de Daoud
Le tribunal d'Avignon doit se prononcer sur l'assignation à résidence de Daoud © Radio France - Philippe Paupert

Un Avignonnais fait partie des 266 personnes assignées à résidence après les attentats de Paris. Ce jeune homme de 21 ans est fiché "S", donc surveillé en raison des risques pour la sûreté de l'Etat. 

Trois jours après les attentats, le 16 novembre, David - qui se fait appeler Daoud -  a été interpellé en pleine nuit à son domicile de la Croix des Oiseaux à Avignon.

Ce jeune homme d'origine arménienne et catholique doit se présenter trois fois par jour au commissariat de police d'Avignon, "à 8h,  à 15h et 19h" précise son avocat Maître Farid Faryssy. Les enquêteurs soupçonnent ce jeune aveugle de se radicaliser, mais son avocat conteste cette procédure.

"On lui reproche d'être allé à cinq kilomètres de Molenbeek. On lui reproche d'être allé dans une gare !" (Maitre Farid Faryssy, avocat de Daoud)

L'assignation à résidence du jeune David/Daoud précise que le jeune aveugle avait prévu de partir au Maroc et qu'il s'est rasé la barbe le jour des attentats. "C'est exceptionnel" commente son avocat. Farid Faryssy s'interroge : " Il va falloir maintenant fournir un code vestimentaire aux musulmans pour ne pas être interpellé".

Maitre Farid Faryssy rejette également la notion de radicalisation, il assure que son client "n'a jamais fait l'apologie d'actes de terrorisme. Il est contre la violence. A son domicile, la police n'a pas saisi les disques de rap et de musique pop car ce sont des éléments à décharge qui prouvent que Daoud n'est pas un islamiste radical."

La préfecture de Vaucluse n'a pas commenté cette assignation à résidence. Le juge des libertés doit se prononcer ce vendredi en référé sur cette assignation.

L'avocat de David/Daoud conteste l'assignation à résidence

Choix de la station

À venir dansDanssecondess