Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un barbecue sauvage probablement à l'origine de l'incendie dans les gorges du Gardon

lundi 28 août 2017 à 19:33 Par Arnaud d'Arcy, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Trente hectares de garrigue ont été détruits par un incendie dimanche soir près de Collias, dans les gorges du Gardon. Un incendie qui pourrait être dû à un barbecue sauvage allumé sur les berges malgré l'interdiction.

La partie incendiée des berges du Gardon
La partie incendiée des berges du Gardon - Benoit Garrec

Collias, France

C'est comme une grosse verrue grise sur un écrin de verdure : trente hectares de cendres et de troncs calcinés qui dominent le Gardon. Le feu qui a éclaté à Colias (Gard) dans la soirée de dimanche est parti des berges.

Pour le maire de Collias, Benoît Garrec, l'origine du sinistre ne fait donc pratiquement pas de doute :

"Il s'agit sûrement d'un mégot ou plus probablement d'un barbecue. Des feux sauvages j'en vois tous les jours, malgré l'interdiction."

Sur le bord du Gardon, personne ne reconnait bien sûr faire ces barbecues le soir. Julie vient d'Arles chaque année avec ses copains. "Non, non, assure t-elle, on n'en fait jamais. On connaît les risques, on est très respectueux de l'environnement."

À cent mètres de là, Lionel répare des canoë-kayaks : "Le soir on voit parfois des lueurs au bord du Gardon, avoue t-il. Ça peut arriver que ça soit des barbecues."

Benoît Garrec souhaite depuis longtemps la mise en place de gardes verts sur le secteur, mais il n'a pas encore réussi à trouver les aides nécessaires pour le faire. Il compte, à l'occasion de cet incendie, reprendre son bâton de pélerin.