Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un bâtiment industriel détruit par le feu dans le nord du Lot

-
Par , France Bleu Occitanie

Le site de production de copeaux de bois a pris feu dans la nuit de jeudi à vendredi, à Gagnac-sur-Cère. Douze salariés sont au chômage technique.

Le bâtiment en feu.
Le bâtiment en feu. - Christelle Salabert - Les Pompiers du Lot

L'incendie a été violent, dans la nuit de jeudi à vendredi, à Gagnac-sur-Cère, à la frontière du Lot et de la Corrèze. Les pompiers du Lot ont reçu plusieurs appels peu avant 1h30 du matin. Ils ont lutté toute la nuit contre les flammes.

Arrivés sur place, ils ont été confrontés à l’incendie généralisé d’un bâtiment de 2.000 m² de la société Arobois, où sont produits des copeaux de bois. Les soldats du feu sont intervenus sur le brasier, et ont cherché à protéger les locaux administratifs, juste à côté. Ils ont aussi évité la propagation à deux cuves de propane de 3,5 tonnes chacune, à l’extérieur du bâtiment en feu. Ils ont également protégé un important stock de bois.

Dans un communiqué, les pompiers du Lot indiquent qu'une cinquantaine d'hommes sont intervenus sur l'incendie, en provenance des Centres d’Incendie et de Secours de Bretenoux, Saint-Céré, Figeac, Souillac, Gramat, Sousceyrac et Beaulieu-sur-Dordogne (Corrèze).

"Au plus fort de l’intervention, cinq lances à incendie ont été mises en œuvre en simultané" précise le communiqué.

Las locaux administratifs, contenant notamment les archives de l’entreprise, ont été partiellement sauvés, ce qui devrait faciliter la future reprise d’activité.

L'incendie n'a pas fait de victimes, mais 12 salariés de l'entreprise sont depuis ce vendredi matin au chômage technique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu