Faits divers – Justice

Un Béarnais jugé pour avoir tiré sur deux militaires des forces spéciales en exercice

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn mardi 24 mars 2015 à 18:28

Palais de justice de Pau
Palais de justice de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Cet habitant de Castetbon, près d'Orthez, a tiré deux fois en direction de deux hommes des forces spéciales en plein entrainement, sans les atteindre. C'était le 17 mai dernier. Ce mardi au tribunal il a expliqué qu'il n'a pas fait exprès. Qu'il croyait tirer sur des oiseaux.

Un homme de 35 ans était jugé ce mardi pour avoir tiré sur des militaires des forces spéciales en exercice. Ça s'est passé le 17 mai dernier à Castetbon où il habite. C'est près d'Orthez. Deux militaires étaient à côté de leur véhicule en train de s'entrainer en vue d'une mission à l'étranger. Ils ont essuyé deux tirs de carabine à plombs. Le suspect avait bu et ne supportait visiblement pas la présence des forces spéciales près de chez lui.

"Je n'ai jamais voulu tirer sur eux... Le vent peut-être ?" — Le prévenu à la barre

Il a d'abord nié avoir un fusil, avant de le remettre aux gendarmes. Il a nié ensuite avoir tiré, avant de le reconnaitre. Mais il tirait sur des oiseaux. Il a expliqué qu'il n'avait pas vu passer les militaires, avant qu'on lui explique preuve à l'appui que ce n'était pas possible.

Face au juge, il manque de conviction surtout quand on entend la version carrée des deux militaires des forces spéciales : un premier coup de feu et un impact sur l'aile avant gauche du véhicule, à un mètre d'un des deux hommes. Et un autre coup de feu. Ils n'ont pas fui. Ils sont même allés au devant du tireur présumé. Ils ont été accuillis par une bordée d'injures et de menace.

  • "Dégagez ou je vais vous exploser la gueule !"*

Le procureur a requis 1.500 euros d'amende. Les deux militaires ont démandé 1.000 et 1.500 euros de domages et intérêt, qu'ils envisagent de verser à la caisse des blessés de l'armée de terre. Le tribunal rend son jugement le 21 avril.

Partager sur :