Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le Béarnais retranché chez lui à Bizanos a été maîtrisé par le Raid

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Béarn, France Bleu

Le Béarnais de 83 ans qui était retranché chez lui à Bizanos, près de Pau, a été maîtrisé par les hommes du Raid vers 14h30 ce mardi. Il menaçait de se suicider. Le Raid était sur place depuis la mi-journée.

Les hommes du Raid sont sur place
Les hommes du Raid sont sur place © Radio France - Yannick Damont

Bizanos, France

L'opération du Raid s'est achevée "en douceur" à Bizanos. La Rue du Maréchal Foch a pu être rouverte à la circulation. Depuis le matin 10h00, un homme de 83 ans était retranché dans sa maison de l'impasse de la Fontaine : une grande bâtisse rose avec piscine. L'octogénaire avait une arme de chasse avec des balles et un bidon d'essence de tondeuse. Il menaçait de mettre fin à ses jours

Une procédure de saisie-vente était en cours sur sa maison. Selon son entourage, il était poursuivis par des créanciers depuis trente ans, à l'époque où il était patron de discothèque à Lons.

L'intervention du Raid s'est soldée en douceur - La procureure de la République de Pau - Cécile Gensac

L'octogénaire après s'être rendu aux hommes du Raid a été hospitalisé. La Procureur de la République, Cécile Gensac décrit "une personne en grande fragilité et détresse qui connait de nombreuses difficultés financières et personnelles suite à un certain nombre d'événements de vie et qui là est visiblement à bout." 

On savait qu'il avait des soucis  - une voisine  

Durant toute l'intervention, le voisinage a été invité à se calfeutrer. Une voisine raconte sa surprise en voyant la police débarquer devant chez elle. "On avait pas beaucoup de contact avec lui dit-elle mais on savait qu'il avait des soucis par des connaissances."

Une voisine explique qu'elle a quitté sa maison le temps de l'intervention de la police