Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un bébé meurt secoué dans la Vienne : son père mis en examen, sa mère hors de cause

vendredi 6 avril 2018 à 19:25 Par Marie-Coralie Fournier, France Bleu Poitou et France Bleu

Un garçon de 8 mois est mort du syndrôme du bébé secoué dimanche dernier. Son père est mis en examen. Sa mère est hors de cause. Le jeune couple habite un village de la Vienne.

Le père a été arrêté par les gendarmes de la circonscription de Poitiers.
Le père a été arrêté par les gendarmes de la circonscription de Poitiers. © Maxppp - maxppp

Poitiers, France

Un garçon de 8 mois est mort du syndrôme du bébé secoué, dimanche 1er avril.  

Les faits se déroulent au domicile familial, dans un village de la Vienne, proche de Poitiers.

Le père est seul avec son enfant, le samedi 31 mars. Excédé par les cris et les pleurs du bébé, il tente de le calmer, et le secoue.

Pas de trace de coups

Cet homme de 22 ans appelle ensuite le SAMU, qui intervient et emmène le bébé aux urgences du CHU de Poitiers. Dès que la mère rentre du travail, le couple se rend à l'hôpital. Leur fils est transféré le lendemain, dimanche, au CHU de Tours, où il succombe à ses blessures.

L'autopsie révèle qu'il a été secoué deux fois : la veille, et quelques semaines plus tôt.  Le corps ne porte pas de trace de coups ni de violence.

Le père est interpellé par les gendarmes de Poitiers et entendu par les enquêteurs.

Les obsèques la semaine prochaine

Présenté à un juge d'instruction, il est mis en examen ce jeudi pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, avec deux circonstances aggravantes : le fait que ce soit un ascendant, et le fait que la victime soit mineure. Il est laissé libre et placé sous contrôle judiciaire.

La mère, âgée d'une vingtaine d'années, est mise hors de cause. Le couple n'a pas d'autre enfant.

Les obsèques du nourrisson doivent être célébrées la semaine prochaine.