Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un bébé phoque échoué sur une plage du Nord et frappé par un pêcheur meurt peu après

-
Par , France Bleu, France Bleu Nord

L'association Sea Shepherd et la Ligue de protection des animaux portent plainte contre un pêcheur de Dunkerque. Il aurait frappé la femelle jusqu'à la faire saigner, accusée d'abîmer ses filets.

Le bébé phoque, blessé par un pêcheur à Dunkerque, n'a pas survécu.
Le bébé phoque, blessé par un pêcheur à Dunkerque, n'a pas survécu. - Centre de Soins de la Faune Sauvage LPA de Calais

Dunkerque, France

Un bébé phoque de quelques mois échoué sur une plage de Dunkerque, dans le Nord, est mort samedi 21 septembre. Quelques jours après avoir été récupéré et soigné par le Centre de Soins de la Faune Sauvage LPA de Calais, blessé par un pêcheur sur la plage de Malo-les-Bains. Ce dernier se serait énervé contre elle car elle aurait abîmé ses filets et mangé ses poissons. On ne sait pas si ces blessures sont directement liées à sa mort, une autopsie doit être réalisée. 

Blessée à coups de bottes

Au lieu de secourir la femelle phoque, baptisée par la Ligue de protection des animaux Laetitia, le pêcheur, d'après des témoins, lui aurait donné plusieurs coups de botte dans la tête jusqu'à la faire saigner de la bouche, disant vouloir la tuer. Une personne sur la plage est intervenue et a prévenu la police. Une fois arrivée sur place, l'agresseur était déjà parti.

Depuis, un appel à témoignage est lancé par la gendarmerie pour faire la lumière sur ce qui s'est passé. Une autopsie doit être réalisée. L'association Sea Shepherd et la LPA de Calais ont porté plainte. L'individu aurait été identifié. 

Un "acte de barbarie" 

Sea Shepherd crie à l'acte de barbarie. En cas d'interpellation, le suspect, s'il reconnaît les faits ou est incriminé, risque deux ans de prison et 30.000 euros d'amende pour actes de cruauté envers un animal.

Choix de la station

France Bleu