Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un Bisontin condamné pour avoir étranglé sa femme et fait l'apologie de Jonathann Daval

-
Par , France Bleu Besançon

Un habitant de Besançon a été condamné ce mercredi à 18 mois de prison avec sursis. Le 10 juillet, il avait tenté d'étrangler sa femme et menacé de tuer son fils de six ans avant de faire l'apologie de Jonathann Daval.

Le conjoint violent qui a fait l'éloge de Jonathann Daval a été condamné à 18 mois de prison avec sursis.
Le conjoint violent qui a fait l'éloge de Jonathann Daval a été condamné à 18 mois de prison avec sursis. © AFP - Philippe Roy

Besançon, France

"Il a eu les couilles d'aller jusqu'au bout, _il a su se libérer de sa femme castratrice_." Le 10 juillet dernier, le conjoint violent n'y va pas avec le dos de la cuillère lors de son interpellation par les policiers dans le quartier de Saint-Claude à Besançon.

Il menace de tuer son fils avec deux couteaux de cuisine

Agé d'une quarantaine d'années, cet homme a été condamné ce mercredi à 18 mois de prison avec sursis pour ces agissements. Ce jour là, il tente d'étrangler sa femme qui menaçait de le quitter. Il a ensuite menacé de tuer son fils de six ans avec deux couteaux de cuisine, avant donc de faire l'éloge de Jonathann Daval, mis en examen pour le meurtre de son épouse Alexia Daval en octobre 2017, et dont le procès aux assises devrait se tenir l'an prochain.

Obligation de se soigner

Les juges ont suivi les réquisitions du parquet en le condamnant à 18 mois avec sursis. Une peine assortie d'une mise à l'épreuve de deux ans, de l'interdiction d'entrer en contact avec sa compagne et d'une obligation de se soigner.

Choix de la station

France Bleu