Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un bisontin mis en examen et écroué pour l'incendie de deux antennes-relais sur le Mont Poupet

-
Par , France Bleu Besançon

Un bisontin de 31 ans a été interpellé ce mardi pour l'incendie de deux antenne-relais en avril dernier sur le Mont Poupet dans le Jura. Il a reconnu les faits. L'homme, proche des milieux anarchistes, dit avoir agi pour s'opposer au développement de la 5G, il a été mis en examen et écroué.

L'une des antennes-relais incendiées en avril sur le mont Poupet près de Salins-les-Bains
L'une des antennes-relais incendiées en avril sur le mont Poupet près de Salins-les-Bains © Maxppp - Benoît Faivret

Un bisontin de 31 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire pour l'incendie le 10 avril 2020 de deux relais téléphoniques sur le Mont Poupet, au-dessus de Salins-les-Bains, dans le Jura. L'homme a été interpellé avec deux autres suspects  ce mardi dans le cadre de l'information judiciaire ouverte à la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Nancy. Les deux autres personnes ont été remises en liberté.

Une action pour lutter contre le développement de la 5G

Le bisontin, qui se dit opposé à la 5G, a reconnu au cours de sa garde à vue l’incendie des relais du Mont Poupet. Selon la JIRS, il s'est dit satisfait d’être parvenu à porter un coup au développement de la 5G. D'après les enquêteurs, l'homme se décrit comme anarchiste et anticapitaliste. Il reconnaît avoir participé à des rassemblements de « Black Blocs » et a déjà été condamné à plusieurs reprises pour des dégradations commises lors de manifestations. 

Il a en revanche nié toute responsabilité dans une autre tentative d'incendie d'antenne-relais, le 27 mars au Fort de Bregille à Besançon, et n'a pas été mis en examen pour cette tentative. Le 9 juillet dernier, deux jurassiens, opposés eux aussi à la 5G , ont été condamnés à quatre ans et trois ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Lons-Le-Saunier pour avoir incendié une antenne-relais en avril 2020, à Foncine-Le-Haut.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess