Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

VIDÉO - Un bourdon provoque une alerte attentat au lycée Cézanne d'Aix-en-Provence

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

À cause d'un insecte entré dans une classe, des élèves du lycée Cézanne d'Aix-en-Provence ont provoqué mardi un mouvement de panique et l'arrivée de nombreux policiers. Les cris des adolescents ont fait croire à un attentat.

L'entrée principale du lycée Paul Cézanne à Aix-en-Provence
L'entrée principale du lycée Paul Cézanne à Aix-en-Provence © Radio France - David Aussillou

Aix-en-Provence, France

Ce mardi après-midi, une classe de seconde du lycée Cézanne a déclenché sans le vouloir une alerte attentat. Les élèves ont paniqué en voyant un gros bourdon tourner autour d'eux. Des cris apeurés parce que le professeur refusait d'ouvrir la porte pour faire sortir l'insecte. Certains adolescents ont même couru vers le fond de la classe. "On est 31 filles dans cette classe, explique, un peu gênée, Romane. Certaines ont la phobie des gros insectes. Et le prof ne voulait pas qu'on sorte. Alors on a crié !

Un bruit inquiétant pour les élèves et les enseignants de l'étage inférieur, notamment pour une classe en cours de philosophie. Le professeur, inquiet, a appliqué les consignes de confinement prévues en cas d'attentat. 

Plusieurs appels au 17

Un exercice avait d'ailleurs eu lieu quelques semaines plus tôt : tout le monde se cache. Mais des élèves ont pris leur téléphone et envoyé des vidéos et SMS à leurs proches. Les parents ont aussitôt composé le 17. "Il y a eu plusieurs appels en même temps, confie un des commissaires d'Aix. Alors on s'est inquiété et j'ai demandé qu'on appelle tous les équipages disponibles. Y compris la BAC.

Les élèves de la classe confinée, comme les policiers, ont alors craint qu'un attentat soit en cours.

"Avec plusieurs appels en même temps sur le 17, on a vraiment eu peur." (Un des commissaires d'Aix-en-Provence)

Au total, une douzaine de policiers a filé vers le lycée où des élèves ont vu arriver des agents armés d'un fusil d'assaut. Ils sont entré dans l'établissement où, immédiatement, le responsable de la vie scolaire les a rassurés : pas de panique, c'était un bourdon, rien de plus. 

Le commissaire a fait la morale aux élèves 

Au lycée Cézanne, le professeur qui a déclenché le confinement n'a finalement fait qu'appliquer les consignes en cas d'alerte. Les policiers, eux, ont prouvé qu'ils pouvaient intervenir très rapidement. Une fois le calme revenu, un adjoint du commissaire est monté dans la "classe du bourdon", où les élèves ont réalisé que leur peur avait déclenché une alerte attentat. 

"Le policier nous a fait la morale, reconnait un adolescente. Il nous a demandé d'être plus zen la prochaine fois." Il aurait pu ajouter qu'un bourdon mâle ne pique jamais. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu