Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un bouton connecté pour protéger les victimes de violences conjugales en Vaucluse

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Un nouveau dispositif sera distribué dès ce premier septembre aux femmes victimes de violences conjugales prises en charge par l'AMAV. En fonction de la situation, l'association de médiation et d'aide aux victimes pourra remettre un bouton d'alerte "Monsherif"connecté à une application.

Le Procureur de la République, Philippe Guemas présente le dispostif
Le Procureur de la République, Philippe Guemas présente le dispostif © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

Les victimes de violences conjugales vont pouvoir dès ce début septembre être équipées d'un nouveau dispositif pour alerter d'un danger. Le bouton connecté "Monsherif" permet de prévenir, par une simple pression, des proches en cas de violences. L'appareil, extrêmement discret, peut s'attacher sous les vêtements. Il permet aussi des enregistrements de preuves qui pourront servir lors d'une audience judiciaire. 

Cinquante boutons "Monsherif" ont été remis à l'AMAV 84. L'association de médiation et d'aide au victimes pourra les distribuer aux femmes dont la situation le justifie. Lorsque le bouton est activé par un double clic, des SMS ou e-mails automatiques sont envoyés à des proches avec une géolocalisation de la victime. Le procédé est bien moins lourd qu'un téléphone. 

"Monsherif" a été testé avec succès dans l'Yonne. Il peut également être acheté, l'application est ensuite gratuite. Il peut par exemple servir à des femmes qui font du jogging ou qui se sentent vulnérables. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess