Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bordeaux : un braconnier de civelles du Médoc condamné à deux mois de prison avec sursis

-
Par , France Bleu Gironde

L'homme de 28 ans, originaire de Lesparre, était accusé d'avoir prélevé illégalement des alevins d'anguilles dans l'estuaire de la Gironde en décembre 2016 sur la commune de Saint-Seurin de Cadourne et d'avoir pris la fuite devant la police de l'environnement.

Civelles (illustration)
Civelles (illustration) © Maxppp - maxppp

Saint-Seurin-de-Cadourne, France

Le braconnier n'en était pas à sa première prise. C'est même un multirécidiviste. Dans la nuit du 20 décembre 2016 la police de l'environnement l'aperçoit, filet en main, sur l'un des plus haut lieu français du braconnage de civelles, le Chenal de la Maréchale à Saint-Seurin de Cadourne. 

L'homme prend la fuite et percute le véhicule de police. Arrêté quelques jours plus tard chez lui il reconnait les faits mais affirme qu'il a mangé les précieux poissons en friture accompagnés d'ail et de persil. Au tribunal de Grande Instance de bordeaux ce jeudi l'audience salive mais un inspecteur de l'environnement met fin à la parenthèse gastronomique. 

Devant le tribunal le policier décrit le marché parallèle alimenté par les braconniers. A 6000 euros le kilo, la pibale attire les convoitises et cet homme alimente nécessairement un réseau organisé avec des débouchés jusqu'en Asie. "Vous détruisez notre environnement" lance la procureure. La présidente du tribunal est sur la même longueur d'onde, elle condamne le braconnier à 2 mois de prison avec sursis.

Choix de la station

France Bleu