Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un braconnier de hérissons condamné à Caen

"Qui s'y frotte s'y pique". C'est ce qu'avait tweeté la police du Calvados pour informer de l'arrestation d'un braconnier de hérissons en septembre 2017. Et effectivement, la condamnation est tombée : deux mois de prison avec sursis. Le chien dressé pour cette capture a été confié à un refuge.

L'homme âgé de 41 ans avait été interpellé en pleine nuit en flagrant délit avec 13 hérissons en sa possession.
L'homme âgé de 41 ans avait été interpellé en pleine nuit en flagrant délit avec 13 hérissons en sa possession. © Maxppp - Thierry Thorel

Caen, France

L'homme âgé de 41 ans avait été interpellé en plein braconnage. Sur la commune d'Ifs au sud de Caen, vers 1 heure du matin, la police avait découvert dans son sac quatre hérissons et un autre dans la gueule de son chien. Huit autres animaux se trouvaient dans le coffre de sa voiture, assommés mais vivants. Tous les animaux avaient pu être sauvés. Cette chasse aux hérissons est une pratique répandue dans le milieu des gens du voyage, où il s'agit d'un plat traditionnel. Or l'espèce est protégée depuis 1981. Tout contrevenant encourt deux ans de prison et 150.000 euros d'amende.

70% de l'espèce a disparu depuis 20 ans

Le tribunal de Caen a été plus clément avec le braconnier, en le condamnant à deux mois de prison avec sursis et 830 euros d'amende. Il a également l'obligation de confier son chien à un refuge en vue d'une adoption. Un chien spécialement dressé pour capturer les hérissons. "Je l'ai récupéré,  indique Jean Tellier, président de la Société Protectrice des Animaux de Basse Normandie. Il se trouve actuellement dans un refuge, et avant d'être confié à un nouveau maître, une enquête rigoureuse sera faite". Le braconnier a quant à lui promis devant le tribunal de ne plus recommencer, mais il reconnait à demi mots que la pratique reste répandue. 

En 20 ans, selon les associations de défense des animaux, 70% de l'espèce a disparu. Sachant que ce qui menace le plus les hérissons, ce n'est pas la chasse, mais plutôt l'usage des pesticides.