Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un braquage et une tentative de braquage dans le marais poitevin

lundi 30 novembre 2015 à 18:56 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou et France Bleu

Ce sont des agences postales qui ont été visées par un ou des malfaiteurs ce lundi matin. A Frontenay-Rohan-Rohan et à Coulon, à côté de Niort. On ne sait pas si le ou les auteurs sont les mêmes. Deux personnes ont été interpellées. Elles étaient ce lundi soir toujours en garde à vue.

Le plan Epervier a été déclenché ce lundi dans les Deux-Sèvres
Le plan Epervier a été déclenché ce lundi dans les Deux-Sèvres © Radio France - Mohand Chibani

Niort, France

Les deux affaires se passent à moins d'une heure d'intervalle, entre 10h et 11h ce lundi. C'est d'abord l'agence postale de Frontenay Rohan-Rohan qui est la cible d'un braquage. Au moins un homme se présente. Il est armé. Il serait reparti avec de l'argent.  Aucune précision sur le butin. 

Ensuite, c'est l'agence postale de Coulon, à une dizaine de kilomètres un peu plus au nord, qui fait l'objet là d'une tentative de braquage. Rien n'aurait été volé.

L'enquête, menée par la brigade de recherches de Niort, devra dire si le ou les auteurs sont les mêmes.

Le plan Epervier a été déclenché ce lundi par la gendarmerie. Des barrages ont été installés sur plusieurs routes des Deux-Sèvres. Deux personnes ont été interpellées. Ces suspects étaient, ce lundi soir, toujours entendus.

Pas de blessé, ni à Frontenay-Rohan-Rohan, ni à Coulon. La Poste a déclenché une cellule psychologique pour les agents qui se trouvaient au guichet au moment des faits.