Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un bus de Béziers touché par 4 impacts de balle jeudi soir lors d'une bagarre en pleine ville

vendredi 12 octobre 2018 à 8:45 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu

Jeudi soir une bagarre a éclaté en pleine ville à Béziers (Hérault). Un bus qui n'était pas directement visé a été touché par quatre impacts de balle. Pas de blessé, mais une grosse frayeur, les chauffeurs exercent leur droit de retrait ce vendredi matin.

Personne n'a été blessé
Personne n'a été blessé © Radio France - Stéfane Pocher

Béziers, France

Jeudi soir une bagarre a éclaté en plein centre ville de Béziers, place Injalbert. Des coups de feu ont été tiré. Un bus de Béziers arrivait à ce moment là. Sur les 6 coups de feu tiré, 4 ont touché le haut du pare-brise du bus.

Le chauffeur a eu le réflexe de se coucher sur le sol, les quatre passagers également. Personne n'a été blessé, mais tout le monde a été très choqué.

En conséquence, les chauffeurs de bus de Béziers ont décidé de faire jouer leur droit de retraite ce vendredi matin entre 10h et 11 h. 

"Le chauffeur a vu sa dernière heure arriver"

"Le chauffeur a cru sa dernière heure arrivée. C'est choquant pour le conducteur mais aussi pour les passagers, le bus a reçu quatre impacts de balle en haut du pare-brise, c'est extrêmement grave. Ce n'est pas le bus qui était visé, mais nous sommes de plus en plus dans des situations de danger" explique Gilles Escarguel du syndicat UNSA

Mardi déjà, une femme chauffeur de bus avait été agressée à Béziers.