Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un camp de migrants évacué au petit matin à Reims

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Une importante opération de police s'est tenue ce mercredi matin à Reims. Soixante-quatre personnes ont été délogées d'un camp de migrants situé sur un terrain de football municipal. Le quartier a été bouclé le temps de l'intervention.

Intervention policière. Image d'illustration
Intervention policière. Image d'illustration © Radio France - Sylvie Bassal

Reims, France

Les services de la préfecture de la Marne ont procédé, ce mercredi matin, au démantèlement d'un camp de migrants situé rue Henri Paris à Reims (Marne). Lors de l'opération, menée suite à une décision de justice, 64 personnes ont été évacuées, dont 36 adultes et 28 enfants. Il s'agit principalement de demandeurs d'asiles et de personnes en situation irrégulière.

Les occupants pris en charge

La préfecture de la marne souligne que lors de cette intervention, qui s'est déroulée sans incident, les occupants illégaux du terrain de football municipal ont été pris en charge "en fonction de leur situation. Les demandeurs d’asile ont été orientés vers les structures d’hébergement dédiés. Deux mineurs ont rejoint leur famille. Parmi celles en situation irrégulière, une personne originaire de l'UE s'est vu contraindre de quitter le pays sous 30 jours, les trois autres ont été placées en centre de rétention administrative en vue de leur reconduite dans leur pays d’origine", précise la préfecture dans un communiqué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu