Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un Perpignanais offre 50.000 euros pour retrouver sa sœur disparue depuis huit ans 

jeudi 12 avril 2018 à 4:02 Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Roussillon et France Bleu

Un habitant de Perpignan (Pyrénées-Orientales) a accroché une banderole au bord de la voie ferrée, mercredi 14 mars. Il y propose une récompense de 50.000 euros pour la personne qui l'aidera à retrouver sa sœur, portée disparue depuis huit ans.

Le frère de Teodora Martin (médaillon) a accroché une banderole près de la voie ferrée à Perpignan, pour tenter de retrouver sa sœur portée disparue depuis huit ans.
Le frère de Teodora Martin (médaillon) a accroché une banderole près de la voie ferrée à Perpignan, pour tenter de retrouver sa sœur portée disparue depuis huit ans. - Xavier Vilamajó-Queralt / Constantin Martin

Perpignan, France

Il offre 50.000 euros pour retrouver sa sœur disparue depuis près de huit ans : un habitant des Pyrénées-Orientales a accroché une banderole au bord de la voie ferrée, juste avant l'entrée en gare de Perpignan, mercredi 14 mars. Constantin Martin espère ainsi retrouver Teodora, une Roumaine de 74 ans, handicapée mentale à 80%

En juillet 2010, elle a fugué de la maison qu'ils habitaient à Saint-Michel-de-Llotes. La trace de Teodora a été retrouvée en septembre à Portbou et son frère espère donc pouvoir être réuni avec elle dans les prochains mois. 

"C'est maintenant ou jamais ! "

Après des années d'ignorance, sans savoir si sa sœur était vivante et où elle se trouvait, Constantin Martin tient enfin une piste. Plusieurs témoignages en Espagne et en France lui permettent de penser qu'elle est vivante. "J'étais vraiment pessimiste avant parce qu'on n'avait aucun indice. Du fait de cette multitude de témoignages, je suis quand même très optimiste." Grâce aux déclarations, il a donc réussi au mois d'octobre à faire réinscrire Teodora sur la liste des personnes recherchées.

Le printemps qui arrive est un moment clé pour la retrouver : "C'est maintenant ou jamais !", affirme-t-il. En effet, les témoignages lui ont permis d'établir que Teodora trouve un abri en hiver et réapparaît aux beaux jours pour sillonner le sud de la France en train. Elle ne devrait donc plus tarder à fréquenter les lignes SNCF et la banderole de Constantin permettra d'optimiser les chances de la retrouver

"Maintenant, tout le monde la cherche : la police, la gendarmerie, les agents des gares, les associations caritatives... ", liste le Roumain avec optimisme. Il doit pourtant encore faire preuve de patience. "Il faut attendre. C'est toujours dur à supporter et je comprends la souffrance de toutes ces familles de personnes disparues. C'est une chose vraiment extraordinairement terrible. Mais il faut garder espoir."

"Sa vie est plus importante que la mienne"

Pour augmenter encore les possibilités de retrouver Teodora, qui ne parle pas français, Constantin a donc écrit sur la banderole qu'il offrirait 50.000 euros à qui lui fournirait des informations suffisantes. La récompense est financée grâce à l'Allocation adulte handicapée de Teodora : elle n'est plus versée depuis huit ans mais l'intégralité des mensualités sera débloquée si elle est retrouvée. 

Constantin prend également le train régulièrement pour distribuer des affiches aux voyageurs malgré les grèves qui s'annoncent à la SNCF. L'année de la disparition de Teodora, il avait loué un quad pour la chercher et un avion pour tracter sa photo sur le littoral.

Pour Constantin Martin, tous les moyens sont bons pour être enfin réunis avec sa soeur. "Je considère que sa vie est plus importante que la mienne. Elle a trop souffert sous Ceausescu", souffle-t-il, des larmes dans la voix. Teodora a effectivement été internée de force dans un asile psychiatrique sous le régime du dictateur roumain, ce qui explique ses séquelles psychologique et son handicap mental actuel à 80%.  

Le frère de Teodora a également ouvert une page Facebook, pour collecter les informations.

Constantin l'affirme : s'il retrouve Teodora, il se consacrera entièrement à elle. Il craint notamment que l'état de sa sœur se soit dégradé après huit ans d'errance. Il donnera aussi de son temps pour aider les familles de personnes disparues grâce à son expérience. Il affirme que l'Etat devrait créer un service spécifique pour s'occuper des personnes disparues.