Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un champion du monde de boxe placé en centre de rétention près de Toulouse

lundi 4 juin 2018 à 18:36 Par Mathieu Ferri, France Bleu Occitanie et France Bleu

Stéphane Rakoto a été arrêté jeudi soir à Toulouse, visa expiré, alors qu'il rendait visite à sa soeur. Ses proches demandent un geste de la France pour ce kickboxeur d'origine malgache, mondialement titré.

Stéphane Rakoto en 2017
Stéphane Rakoto en 2017 - Stéphane Rakoto / Facebook

Toulouse, France

Situation ubuesque pour un champion de boxe reconnu. Stéphane Rakoto (35 ans) est retenu au centre de rétention de Cornebarrieu, près de l'aéroport de Toulouse, depuis jeudi dernier.

Ce Malgache est notamment champion du monde 2006 de boxe muay thaï en moins de 57 kg. Il a été dix fois champion de Madagascar, et a été sacré, entre autres, vice-champion d'Afrique.

Le kickboxeur est arrivé en juillet 2017 en France pour suivre un stage pour devenir entraîneur. Il s'est depuis installé en région parisienne, visa en poche. Un titre de séjour qui vient d'expirer, mais selon ses proches, Stéphane Rakoto avait lancé les démarches pour demander la reconduction.

Tout a basculé jeudi dernier en fin de journée, quand le champion du monde a été arrêté par la police à la gare routière Matabiau de Toulouse. Il venait de descendre d'un bus en provenance de Paris, alors qu'il s'apprêtait à rendre visite à sa soeur, installée à la limite de la Haute-Garonne et du Tarn.

Ses proches demandent un geste de la France

Sa sœur qui demande aujourd'hui un geste de la part de l'Etat. En tant que champion de kickboxing, "il peut beaucoup apporter" insiste Oméga Cousin, encore sous le choc de l'arrestation : "c'est une star mondiale, tout le monde le connaît, il est allé partout dans le monde. Mais il n'a jamais eu de souci comme ça, jamais".

"C'est une star, il est allé partout dans le monde. Mais il n'avait jamais eu un souci comme ça." - la sœur de Stéphane Rakoto

Alain Cwiklinski, de l'association "Cercle des voisins" demande donc une exception : "je pense que la France s'honorerait d'offrir à M. Rakoto un titre de séjour. Ça serait reconnaître la personne qu'il est. Il a tout ce qu'il faut pour obtenir un minimum de reconnaissance".