Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un chasseur de Saint-Etienne-des-Sorts devant le tribunal de Nîmes pour acte de cruauté envers un animal

lundi 12 février 2018 à 6:55 Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Un retraité de Saint-Etienne-des-Sorts comparaît devant le TGI de Nîmes. Il répond d'acte de cruauté sur le chien de son voisin, Rocky. L'animal attaché à un 4x4 avait été tiré sur plusieurs centaines de mètres. Une rassemblement est organisé mercredi, le jour du procès de la maltraitance animale.

Rocky et son maître Eric à Saint-Etienne-des-Sorts.
Rocky et son maître Eric à Saint-Etienne-des-Sorts. © Radio France - Ludovic Labastrou

Nîmes, France

La maltraitance animale en procès ce mercredi, devant le tribunal correctionnel de Nîmes. L'occasion aussi d’appeler à un rassemblement de soutien à Rocky. Rocky, c'est le nom de ce chien, retrouvé grièvement blessé sur les hauteurs de Saint-Etienne-des Sorts, fin 2017. Celui qui l'a retrouvé - presque agonisant - c'est un retraité et aussi un chasseur. Mais le bon samaritain s’avère être l'auteur des blessures sur le chien de son voisin.

Rocky, attaché au pare-choc du 4x4 du chasseur et tiré sur plusieurs centaines de mètres

Eric, le propriétaire du chien, près de trois mois après les faits, cache encore mal sa colère. Rocky, âgé de 15 mois, à l'époque, attaché par le cou, a été tiré par le 4/4 du chasseur sur au moins trois ou quatre kilomètres. Poitrail, coussinets, pattes. Du sang, des brûlures. Si on ne l'avait pas retrouvé ce soir là, Rocky, aurait pu en mourir. Mais il y a pire révèle la procédure, c'est l'auteur lui même qui est venu annoncer à Eric qu'on avait retrouvé son chien. 

Barbare, sadique. Eric hésite pour qualifier les faits. Il a eu du mal à contenir sa colère

Lors de sa garde à vue, l'homme se serait montré incapable d’expliquer son geste. Après son déferrement devant le parquet de Nîmes, dans l'attente de sa comparution, il a été placé sous contrôle judiciaire. Une décision rare en matière de maltraitance animale. La justice a retenu contre le retraité de Saint-Etienne-des-Sorts, la qualification d'acte de cruauté envers un animal. Rocky, se remet doucement de se blessures. Il reste encore très traumatisé selon ses propriétaires. Depuis fin décembre, il enchaîne les rendez-vous pour des soins. Eric et sa compagne Maria ont déjà dépassé les 700 euros de frais.

Reportage de Ludovic Labastrou.

Une page Facebook et un appel à manifester ce mercredi devant le TGI de Nîmes

Devant des faits inqualifiables, une page Facebook soutiens à Rocky a vu le jour. Elle relaie un appel à manifester devant le tribunal ce mercredi pour dire non à la violence sur les animaux. Le retraité de Saint-Etienne-des-Sorts encourt deux ans de prison et 30.000 euros d'amende.

"On commence à s’entraîner sur les animaux et après on passe aux humains". Maître Isabelle Terrin du barreau de Marseille

Maître Isabelle Terrin, avocate du propriétaire de Rocky.

Une des blessures occasionnées à Rocky par le chasseur. - Radio France
Une des blessures occasionnées à Rocky par le chasseur. © Radio France - Ludovic Labastrou
Des coussinets meurtris. - Radio France
Des coussinets meurtris. © Radio France - Ludovic Labastrou