Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un chauffard incarcéré après la mort d'un nourrisson dans un accident de la route à Nîmes

Le conducteur avait près de deux grammes d'alcool dans le sang au moment de l'accident.

Le chauffard a été placé sous mandat de dépôt après avoir été déféré au parquet de Nîmes
Le chauffard a été placé sous mandat de dépôt après avoir été déféré au parquet de Nîmes © Radio France - Hervé Sallafranque

Nîmes, France

Le chauffard responsable de l'accident qui a causé la mort d'un bébé de 2 ans et demi samedi dernier à Nîmes a été incarcéré ce lundi en fin d'après-midi. Cet homme de 41 ans, originaire de la Drôme, était ivre au moment de l'accident. Il avait près de deux grammes d'alcool dans le sang. Il a été déféré au parquet de Nîmes et une information judiciaire a été ouverte pour "homicide involontaire aggravé". Les parents du nourrisson, dont la maman enceinte, ont également été blessés dans l'accident.

Récidiviste

"Par le passé, il avait déjà été condamné à trois reprises pour conduite en état d'ivresse. Et même si sa dernière condamnation remonte à 2011 et qu'il n'avait plus fait parler de lui depuis, il a fait la preuve qu'il était encore capable de prendre le volant en ayant beaucoup bu" indique le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel. "Et il a démontré qu'il ne tenait absolument pas compte des décisions de justice, de la loi et du respect de la vie d'autrui" poursuit Eric Maurel. 

Dans un département comme le Gard particulièrement touché par l'insécurité routière, "la justice doit se montrer extrêmement ferme" face à ceux que le procureur de la République qualifie "d'assassins de la route qui nous mettent tous en danger par leurs comportements". Le chauffard est poursuivi pour "homicide involontaire aggravé". Il a été placé sous mandat de dépôt ce lundi en fin d'après-midi. Il risque entre sept et 10 ans de prison.

Choix de la station

France Bleu