Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Un chauffeur de bus impose aux passagers des versets du Coran entre Aix et Marseille

- Mis à jour le
Par

Dimanche matin, les passagers de la navette Aix-Marseille ont écouté des versets du Coran diffusés par un chauffeur. La Métropole Aix-Marseille mène l'enquête.

La navette est très empruntée (photographie d'illustration). La navette est très empruntée (photographie d'illustration).
La navette est très empruntée (photographie d'illustration). © Radio France

Dimanche matin, ligne 50, gare routière d'Aix-en-Provence. La navette Aix-Marseille, la plus utilisée, 10.000 à 15.000 passagers chaque jour en semaine. On monte dans le car, en fin de matinée, et on entend dans les haut-parleurs, du premier au dernier rang, une psalmodie en arabe. Le volume sonore est fort. Un des passagers interpelle le jeune chauffeur : "Vous n'avez pas à nous infliger ça !" Un autre à l'arrière du bus, un Algérien : "Vous ne respectez pas la laïcité, vous n'avez pas le droit !"  

Publicité
Logo France Bleu

Deux passagers ont tenté de stopper la diffusion avant le départ

La réaction du conducteur est cinglante, sans la moindre hésitation : "C'est mon bus ! Je fais ce que je veux. Si t'es pas content, tu descends". Une version que nous confirme une passagère. Quasiment aucune protestation chez la cinquantaine de passagers. Personne n'ose s'adresser directement au chauffeur. Le retraité algérien, lui, tente à nouveau à voix haute : "Ce sont des versets, c'est religieux". Et il harangue les autres passagers : "Ça ne gêne personne pour la laïcité ?" Silence. Personne ne remet en question le conducteur... qui démarre. Une dame âgée calme son mari, en l'enjoignant de ne pas réagir : "On est entre ses mains". Comprenez : "C'est lui qui tient le volant". Pas le choix. Le mari subit : "On est surtout entre ses oreilles". 

Des prières durant tout le trajet

La prière se poursuit jusqu'à la gare Saint Charles, unique-bande son de l'autocar. En tout, près de 40 minutes. Plus qu'un malaise. La passagère que nous avons pu contacter n'en revient pas : "Je trouve ça très choquant. La laïcité est une chose hyper importante. Et ça a duré tout le trajet, jusqu'à la gare de Marseille". À l'arrivée, le passager algérien qui s'était le plus opposé à la diffusion fait part de son choc : "Cela me rappelle l'Algérie, avec le FIS. Les islamistes, ils passaient ça dans les bus. C'est interdit aujourd'hui en Algérie ! Et j'entends ça ici ! C'est la première fois. C'est catastrophique ! Il faut réagir." Et il conclut : "Ce jeune, quand il fait ça, il fait monter le Rassemblement national !"

Une procédure disciplinaire engagée

Tous les passagers n'ont pas pris à part le diffuseur des messages religieux, mais certains ont filmé. France Bleu Provence s'est procurée une vidéo sans équivoque qui témoigne de l'incident. Et l'analyse d'un extrait ne laisse aucun doute. Il s'agit d'une sourate du Coran.

Alertée, la régie des transports, la RDT 13, mène l'enquête. Le conducteur a été identifié. Il n'est pas un agent de la métropole, mais une jeune recrue d'un sous-traitant. Le mis en cause a été convoqué par son employeur et il donne une toute autre version des faits. Selon Paul Sillou, directeur général RDT 13, invité sur France Bleu Provence, le conducteur assure qu'il n'a pas diffusé ces versets sur l'enceinte du car, mais seulement sur son téléphone. 

Selon la Métropole Aix-Marseille, l'incident est inédit. Elle rappelle ce principe : toute manifestation religieuse dans un transport public est "très grave et inacceptable", et le règlement intérieur l'interdit. Le directeur général de la RDT 13 l'assure : "Nous sommes en train de recueillir des éléments dans le cadre d'une procédure disciplinaire le concernant." La navette Aix-Marseille transporte trois millions de passagers par an.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu