Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un chauffeur de taxi ivre "partage le verre de l'amitié avec ses clients" pendant la course

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu Poitou

Un chauffeur de taxi parisien a été arrêté à Poitiers alors qu'il transportait deux clients vers la Vendée, il roulait avec 1,52 gramme d'alcool dans le sang.

Un chauffeur de taxi parisien ivre a été intercepté sur l'A10 au sud de Poitiers
Un chauffeur de taxi parisien ivre a été intercepté sur l'A10 au sud de Poitiers © Maxppp

Dans la nuit de mercredi à jeudi, des automobilistes qui circulent sur l'autoroute A10 entre Tours et Poitiers, appellent la gendarmerie pour signaler le comportement d'un conducteur qui roule à une vitesse normale mais qui zigzague étrangement sur la chaussée. Des motards rattrapent le véhicule, un taxi parisien, et le suivent jusqu'au péage de Poitiers Sud où il est intercepté. Le chauffeur n'est pas seul, il effectue une course entre Paris et Sainte-Hermine en Vendée avec deux clients à l'arrière de la voiture.

"Regard vitreux et propos plus que pâteux"

Selon le commandant de l'Escadron départementale de sécurité routière de la Vienne, les gendarmes remarquent immédiatement "le regard vitreux et les propos pâteux " du conducteur. Le test d'alcoolémie relève 1,52 gramme d'alcool par litre de sang, c'est trois fois le seuil autorisé. Le professionnel affirme avoir été invité à boire par ses clients aux pieds desquels gisent des bouteilles de whisky et qui semblent eux aussi avoir arrosé leur voyage... Le taxi a été immobilisé et son propriétaire conduit en cellule de dégrisement où il a passé la nuit. L'homme s'est vu retirer son permis de conduire, ses clients ont fini leur périple en train. L'histoire ne dit pas s'ils ont payé la course !

"Le chauffeur a partagé le verre de l'amitié avec ses passagers" ! Le chef d'Escadron Didier Grégoire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess