Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Toulouse : un chef étoilé pour des cantines scolaires décriées

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

La ville de Toulouse s'offre un consultant de luxe pour améliorer l'ordinaire dans les cantines. Stéphane Tournié, chef étoilé des "Jardins de l'Opéra" est chargé de livrer des menus gastronomiques et de veiller à la qualité générale des repas. Le tout dans un contexte de polémique sur les cantines.

32 000 repas sont servis quotidiennement dans les écoles toulousaines
32 000 repas sont servis quotidiennement dans les écoles toulousaines - qualite-cantines-toulouse.com

Toulouse, France

Enfin du beurre dans les épinards des cantines toulousaines? La mairie de Toulouse a signé ce vendredi une convention avec, Stéphane Tournié, le chef étoilé des Jardins de l'Opéra situé place du Capitole. Il sera chargé d'élaborer une fois par mois des recettes gastronomiques à déguster et devra également assurer une présence technique continue pendant un an. Pour cette "mission" il sera rémunéré 2083 euros par mois par la municipalité. Une rémunération jugée modeste par le maire Jean-Luc Moudenc qui juge que "c'est presque un geste citoyen de sa part".

Quel sera la mission de Stéphane Tournié?

L'objectif du chef: s'assurer de la qualité des 32 000 repas servis quotidiennement dans les cantines  scolaires toulousaines. Une qualité  décriée  par les parents d'élèves. Depuis quelques mois, les pétitions pleuvent : l'une pour dénoncer les plats insipides servis aux écoliers, l'autre pour demander l'emploi d'aliments bio et locaux. Cette dernière pétition a recueilli 4 000 signatures.

Alertée par son fils, élève en CE2 qui se plaignait du goût, des sauces trop abondantes, des frites brûlées ou de la salade au goût de plastique, Christine Chabanette a créé le blog et le collectif Qualité Cantines Toulouse.  Des parents d'élèves de 28 écoles toulousaines se sont rassemblés dans ce  comité de vigilance des assiettes des enfants. Ils écument ainsi les cantines pour tester, et participent également au comité des menus, le tout dans une "logique constructive avec la mairie avec qui l'on veut vraiment travailler car notre rôle n'est pas seulement de dénoncer" précise Christine Chabanette.

"Tous les parents peuvent déjeuner à la cantine"

La Cuisine Centrale de Toulouse est basée à Basso Cambo - Aucun(e)
La Cuisine Centrale de Toulouse est basée à Basso Cambo

Dans la ligne de mire du collectif ? La cuisine centrale de Toulouse, située à Basso Cambo où sont préparés tous les repas des enfants. Depuis 1992, elle est en liaison froide, comme le raconte le magazine Boudu qui a enquêté sur les dessous des plateaux-repas de nos enfants toulousains. Concrètement,  les plats sont cuisinés, refroidis, transportés dans les cantines où ils sont réchauffés. Voilà qui n'est pas très goûteux et Stéphane Tournié, le chef missionné compte bien s'y attaquer. Christine Chabanette  croit en la bonne volonté du chef étoilé mais pour elle il faut réformer le système.

"L' outil est trop gigantesque, il faudrait revenir à des unités plus petites pour insister sur le goût et la fraîcheur", avance-t-elle. Impossible répond la mairie de Toulouse en raison du coût élevé de l'opération. La municipalité vient d'engager des travaux à la cuisine centrale pour y préparer jusqu'à 40 000 repas quotidiens.

Le reportage de Marine Vlahovic

Choix de la station

France Bleu