Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le mystère des chevaux mutilés

Un cheval mutilé découvert en Creuse, l'origine humaine confirmée

Les gendarmes enquêtent sur la mort d'un cheval à Azérables, victime de plusieurs mutilations au niveau du sexe, de l’œil et de l'oreille. Des blessures dues à la cruauté humaine : c'est le premier cas recensé en Creuse.

Les chevaux dans les lieux isolés peuvent-être victimes de mutilations
Les chevaux dans les lieux isolés peuvent-être victimes de mutilations © Radio France - Guillaume Chhum

Jusqu'ici, la Creuse avait été épargnée par la série de mutilations de chevaux qui ébranle la France depuis le mois d'août. Mais les gendarmes creusois enquêtent désormais sur la mort d'un cheval à Azéarables dans le nord-ouest du département. Son cadavre a été retrouvé la semaine dernière. L'autopsie confirme que ses blessures n'ont pas été causées par des animaux mais bien par l'homme, souligne le procureur.

Des blessures à l'oreille, à l’œil et au niveau du sexe

Le médecin légiste a constaté deux hématomes sur ce cheval mâle de 22 ans : l'un au niveau de la gorge, l'autre au niveau du front. Les mutilations sont multiples :  une oreille coupée, un œil crevé et une coupure au niveau du sexe.

Dans un premier temps, les gendarmes de l'Indre ont été saisis de l'enquête puisque le propriétaire habite ce département, mais la parcelle étant située en Creuse, c'est finalement la gendarmerie creusoise qui reprend le dossier. La brigade de recherche départementale de la gendarmerie en est chargée.

Une première en Creuse

En octobre, la mutilation d'un cheval sur la commune de Bétête avait fait le tour des réseaux sociaux. Mais les gendarmes de la Creuse étaient formels : le cheval était décédé de mort naturelle. Ce n'est qu'après-coup qu'un animal sauvage aurait arraché l'oreille de l'équidé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess