Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le mystère des chevaux mutilés

Un cheval poignardé à mort à Neuvy-en-Sullias, une enquête ouverte

-
Par , France Bleu Orléans

Un cheval a été poignardé à mort dans son pré dans la nuit de mardi à mercredi 4 mars, à Neuvy-en-Sullias, près de Jargeau. Sa propriétaire, Christelle Gille, qui possède le centre équestre dans lequel l'étalon a été tué, a porté plainte jeudi matin. Une enquête est en cours.

Les Écuries de Neuvy-en-Sullias hébergent 45 chevaux.
Les Écuries de Neuvy-en-Sullias hébergent 45 chevaux. © Radio France - Alexandra Lagarde

Dans les prés éloignés de son centre équestre, Christelle Gille, propriétaire des "Écuries de Neuvy", a décidé d'enlever ses poneys. Ce n'est que lorsqu'on est dans la cour de son écurie que l'on aperçoit les premiers chevaux. Cette décision, elle l'a prise, après avoir retrouvé l'un de ses poneys poignardé dans un pré, mercredi matin.  

Poignardé dans la jugulaire 

"J'étais chez moi lorsque les voisins m'ont appelé pour me dire que l'un de mes poneys était à terre." explique Christelle Gille, la propriétaire du centre équestre. "Quand je suis arrivée dans le pré, j'ai appelé Flash [nom de son étalon] et il n'a pas réagi. C'est à ce moment-là que j'ai compris que c'était grave." Accompagnée par un voisin, elle constate "hébétée" que son cheval, allongé au milieu d'une grande flaque de sang, ne s'est pas blessé mais a en fait été poignardé au niveau de la jugulaire [une veine dans le cou]. 

Flash, l'étalon de cinq ans, poignardé à mort dans la nuit de mardi à mercredi dans son pré à côté de Nauvy-en-Sullias.
Flash, l'étalon de cinq ans, poignardé à mort dans la nuit de mardi à mercredi dans son pré à côté de Nauvy-en-Sullias. © Radio France - Christelle Gille

Une enquête est ouverte 

Face à une telle scène d'horreur, la propriétaire décide alors de porter plainte à la gendarmerie de Jargeau. Une enquête a été ouverte. "Les gendarmes m'ont posé de nombreuses questions et sont venus sur place voir mon poney. Pour l'heure, ils privilégient la piste criminelle. En effet, je n'ai pas d'ennemis, ni de concurrents directs et les deux coups de couteau portés dans le flanc de mon cheval une fois qu'il était à terre, laissent penser qu'il s'agit d'un acte de cruauté." Et d'ajouter encore abasourdie "Je ne comprends pas une telle violence."

Je ne comprends pas une telle violence

Alors que deux crimes similaires ont été commis en Moselle et en Vendée, les gendarmes de Jargeau s'en tiennent pour le moment à l'échelle locale. Ils s'intéressent pour l'instant à des cas récents de violences et de morts suspectes d'animaux, arrivés dans les alentours de Neuvy-en-Sullias. 

Christelle Gille, propriétaire de l'écurie de Neuvy-en-Sullias.
Christelle Gille, propriétaire de l'écurie de Neuvy-en-Sullias. © Radio France - Alexandra Lagarde

Vague de soutien sur les réseaux sociaux

En parallèle, Christelle Gille, avec l'aide d'une amie, a posté sur Facebook les photos de son cheval pour essayer de récolter des témoignages. En l'espace de quelques heures des milliers de commentaires et de partages ont inondé sa page. "Je suis très touchée de voir que des gens me soutiennent en dehors de mon cercle proche. J'espère que la ou les personnes qui ont commis ce crime seront rapidement trouvés." 

Capture d'écran du post Facebook publié par Christelle Gille, provoquant des milliers de réactions et commentaires.
Capture d'écran du post Facebook publié par Christelle Gille, provoquant des milliers de réactions et commentaires. - Christelle Gille
Choix de la station

À venir dansDanssecondess