Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Un chien a été pendu à un panneau avec sa laisse à Ussel : son maître interpellé

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu
Ussel, France

Un homme de 46 ans a été interpellé par la police à Ussel. Tôt ce lundi matin, il s'est rendu coupable de maltraitance animale à l'encontre de son chien. Avec sa laisse, l'animal a été pendu à un panneau. Le maître est poursuivi par la justice, son chien lui a été confisqué.

Le chien a été confisqué à son propriétaire et placé à la SPA (image d'illustration)
Le chien a été confisqué à son propriétaire et placé à la SPA (image d'illustration) © Maxppp - /

Un chien a été pendu à un panneau avec sa laisse, en Corrèze. Les faits se sont déroulés à Ussel ce lundi vers 5h15 du matin. À bord de leur voiture, ce sont deux témoins qui ont alerté la police en voyant le maître de l'animal le suspendre à un panneau publicitaire avec sa laisse. Le mis en cause de 46 ans était en train d'effectuer des mouvements de haut en bas et l'animal ne touchait plus le sol.

L'homme voulait "sanctionner son chien"

L'intervention des témoins a mis fin aux sévices et l'homme a été arrêté par la police dans la foulée. Il a expliqué aux enquêteurs qu'il s'agissait d'un moyen de "sanctionner son chien car il tirait sur la laisse". Mais il a assuré "ne pas avoir voulu attenter à la vie de l'animal".

Chien confisqué

Vérifications faites, le chien ne portait pas de traces d'autres formes de maltraitance. Il a été confisqué à son maître et placé à la SPA. L'homme de 46 ans, dont les facultés intellectuelles apparaissent comme limitées, comparaîtra devant la justice selon la procédure de plaider-coupable, à condition d'accepter une peine d'interdiction de détenir un animal pendant un an.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess