Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un chien retrouvé mutilé et pendu à Lançon

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

C'est une promeneuse qui a fait cette terrible découverte près du canal EDF lundi : le cadavre d'un chien en état de décomposition, enveloppé dans un sac poubelle. L'animal pourrait avoir été mutilé avant d'être noyé.

Le cadavre du chien a été retrouvé pendu à une corde au dessus du canal EDF
Le cadavre du chien a été retrouvé pendu à une corde au dessus du canal EDF © Maxppp - B. Rainer

Philippe Adam ne trouve pas ses mots. Le directeur de la SPA de Salon-de-Provence est au bord de la nausée en évoquant le supplice subi par ce chien retrouvé mort le long du canal EDF entre Pélissane et Salon : "Ce chien a probablement été martyrisé avant d'être enroulé dans un sac plastique scellé par du scotch, et pendu à l'aide d'une corde pour le noyer dans le canal". Le sac était lesté avec du gravier et une jante de voiture pour s'assurer que l'animal ne pourrait pas relever la tête de l'eau.

L'animal, retrouvé en état de décomposition, pourrait être un Bull Terrier, il a sans doute agonisé de longues minutes avant de succomber.

L'ancienne propriétaire de l'animal identifiée

La Spa a annoncé son intention de porter plainte avec constitution de partie civile après cette nouvelle affaire qui révolte les défenseurs des animaux. Une enquête de la gendarmerie de Lançon-de-Provence est ouverte. Elle aurait permis de retrouver l'ancienne propriétaire de ce chien, qui l'aurait cédé il y a quelques mois à un garagiste local. Des auditions devraient permettre de déterminer les responsabilités de chacun.

"Des peines qui ne sont pas appliquées." (Marie Mainville, enquêtrice pour la SPA)

Des faits qui sont gravissimes selon Christophe Gérard, avocat spécialisé dans la maltraitance animale et qui plaide pour un durcissement des peines, la loi prévoit une amende de 30.000 euros et une peine de prison allant jusqu'à deux ans fermes, des peines "rarement appliquées dans les faits". 

C'est ce que souligne aussi Marie Mainville, enquêtrice pour la SPA des Bouches-du-Rhône : "Récemment des auteurs de violence sur plusieurs chats et un chien n'ont écopé que de quatre mois de prison avec sursis. Tant que les peines encourues ne seront pas appliquées, elles ne seront pas dissuasives".

Depuis la fin du confinement, selon la SPA, les cas de maltraitance sur les animaux seraient en hausse. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess