Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un choc frontal fait trois morts et deux blessés graves à Saint-Vincent-sur-Graon en Vendée

samedi 10 novembre 2018 à 18:03 Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Un choc frontal a fait trois morts et plusieurs blessés ce samedi sur la D 747 près de Saint-Vincent-sur-Graon en Vendée. Plus d'une trentaine de pompiers ont été mobilisés pour secourir les nombreuses victimes.

Une trentaine de pompiers ont été mobilisés pour secourir les victimes
Une trentaine de pompiers ont été mobilisés pour secourir les victimes © Radio France - Emmanuel Sérazin

Saint-Vincent-sur-Graon, France

Le bilan de ce choc frontal est très lourd. Trois automobilistes ont été tués sur le coup. Deux autres personnes ont été hospitalisées dans un état grave, et trois victimes sont plus légèrement blessées.

L'accident s'est produit vers midi ce samedi, sur la D 747 qui relie la Roche-sur-Yon à la Tranche-sur-Mer, à hauteur de Saint-Vincent-sur-Graon. Pour une raison encore inconnue, un véhicule s'est déporté sur la gauche et est venu percuter de plein fouet la voiture arrivant en face. Un troisième véhicule a été pris dans la collision. La vitesse est limitée à 80 km/h sur cet axe. A cette vitesse, le choc frontal n'a laissé aucune chance aux passagers des deux voitures.

Une trentaine de pompiers ont été mobilisés pour secourir les victimes, et les dégager des véhicules. L'hélicoptère Dragon 17 a été utilisé pour évacuer les blessés les plus grièvement touchés. Compte tenu de l'état des victimes, les gendarmes expliquent qu'il faudra plusieurs jours avant de pouvoir les entendre, et déterminer les causes précises de cet accident.

Ce nouveau drame intervient alors que le Préfet de la Vendée vient de prendre une série de mesures pour stopper l'hécatombe. Car en un an, on compte déjà plus de 60 tués sur les routes de Vendée. Cela représente plus d'un mort par semaine.