Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Nordahl Lelandais

Diffamation envers Nordahl Lelandais : un chroniqueur de la chaîne NRJ12 relaxé

La 6e chambre de la presse du tribunal judiciaire de Lyon a rendu ce 20 octobre sa décision après un procès pour diffamation envers Nordahl Lelandais. Motif : le délit n'est pas juridiquement constitué.

L'émission est animée par Jean-Marc Morandini, entourés de chroniqueurs.
L'émission est animée par Jean-Marc Morandini, entourés de chroniqueurs. © Radio France - Céline Loizeau

Non, Pascal Neveu, chroniqueur de l'émission de télé "Crimes et faits divers, la quotidienne", sur NRJ 12, n'a pas diffamé Nordahl Lelandais, unique suspect des meurtres de Maëlys de Araujo et du caporal Noyer. C'est ce qu'ont indiqué, ce 20 octobre, les juges de la 6e chambre de la presse du tribunal judiciaire de Lyon.

Le délit pas juridiquement constitué d'où la relaxe dans ce dossier de diffamation...

Il n'en demeure pas moins que le tribunal a critiqué les propos de Pascal Neveu. Les juges estiment que les observations télévisées de celui qui est présenté comme expert et psychanalyste dans l'émission sont "complètement dépourvues de tout fondement, faute de s'appuyer sur un réel examen du sujet." Il est également question "d'un propos qui peut apparaître outrancier." Cependant, la cour estime que le délit n'était pas juridiquement constitué.

Lors de son procès, le 16 septembre, Pascal Neveu explique les conditions dans lesquelles il effectue ses interventions. "On reçoit une accumulation de pages sur l'affaire en question que l'on va lire à toute vitesse et commenter ensuite. Je n'atteste rien sur ces émissions. On est là pour commenter". Lors de l'émission en question, qui remonte à février 2019, Pascal Neveu commente des rapports d'expertise publiés par l'hebdomadaire "L'Express".

Toujours lors de son procès le mois dernier, Pascal Neveu s'est aussi défendu en disant qu' "à chaque fois, il est précisé que les mis en cause sont présumés innocents, mais on ne va pas le répéter toutes les cinq minutes." L'homme de 46 ans reconnaît cependant que "la recherche du sensationnel est légion."

...mais la société qui édite "Le Nouveau détective" est condamnée pour atteinte à la présomption d'innocence

Par ailleurs, lundi 12 octobre , le tribunal judiciaire de Lyon a condamné, en référé, la société "Editions Nuit et Jour" qui publie le magazine "Le Nouveau détective" pour atteinte à la présomption d'innocence.  

En cause un article de février où Nordahl Lelandais est présenté comme l'auteur d'une agression sexuelle sur une cousine. Fait qu'il réfute. Il était aussi qualifié de "tueur en série présumé dont tout laisse à penser, hélas, qu'il cache encore bien d'autres crimes", mais cela ne repose sur aucune procédure en cours. La société éditrice devra payer 2000 euros. Elle a également été condamnée à publier cette décision en première page de son titre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess