Faits divers – Justice

Un collectif contre l'armement de la police manifeste à Saint-Étienne ce week-end, le Forum des associations déplacé

Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 17 octobre 2016 à 18:35

À Pont-de-Buis, dans le Finistère lors du rassemblement de l'automne 2015, près d'un fabricant de grenades lacrymogènes.
À Pont-de-Buis, dans le Finistère lors du rassemblement de l'automne 2015, près d'un fabricant de grenades lacrymogènes. © Maxppp - François Destoc

Plusieurs mouvements d'extrême gauche et zadiste militant contre l'armement de la police ont prévu de se rassembler à Saint-Étienne les 22 et 23 octobre. La ville a été choisie du fait de la présence d'un fournisseur des forces de l'ordre, Verney-Carron.

Le Forum des associations de Saint-Étienne ne se tiendra pas place de l'Hôtel de ville vendredi 21 et samedi 22 octobre. D'habitude, il s'installe sous le chapiteau qui a servi à la Fête du Livre. Pas cette année : le rendez-vous est déplacé à la Bourse du travail pour des "raisons de sécurité". C'est la conséquence d'une manifestation de plusieurs organisations d'extrême gauche et zadistes qui militent contre l'armement de la police. Tous ont prévu de se retrouver à Saint-Étienne les 22 et 23 octobre.

Leur mot d'ordre : "désarmons la police, démilitarisons les conflits !". Sur leur blog, une carte de France répertorie différents sites liés de près ou de loin aux forces de l'ordre, des lieux de formation, d'entrainement comme des laboratoires utilisés dans les enquêtes mais aussi les usines, comme l'armateur Verney-Carron, qui fournit notamment les policiers en flash-ball.

L'an dernier, ce collectif s'était retrouvé dans le Finistère, où est basé un fabricant de grenades lacrymogènes en hommage à Rémi Fraisse, l'étudiant tué un an plus tôt lors d'une manifestation contre le projet de barrage de Sivens.

Un "FAMAS’tival" au programme le samedi, défilé qui vise clairement Verney-Carron

Cette année, le rendez-vous s'intitule "Verney-Carron 2016". Les participants comptent se rejoindre le samedi 22 octobre au matin dans un café autogéré à Bellevue avant de manifester l'après-midi, le "FAMAS’tival" est-il écrit sur le blog, "parade costumée, animée par une visite guidée carnavalesque du patrimoine industriel de la capitale du FAMAS".

La préfecture de la Loire dit tabler sur "300 à 1 200 manifestants". L'an dernier, lors de la manifestation bretonne, environ 300 personnes avaient défilé à Pont-de-Buis et et tenté de s'approcher de la poudrerie, l'occasion de plusieurs face-à-face avec les CRS .

Du côté du Forum des associations, la nouvelle d'un repli sur la Bourse du Travail est tombé en milieu de semaine dernière, certains bénévoles ont dû poser des jours de congés pour repenser l'évènement dans cette nouvelle configuration. Sur les 20 000 tracts imprimés et distribués, un peu plus de 800 ont pu être "rattrapés" pour qu'une étiquette y soit apposée, indiquant le nouveau lieu du Forum. Le rendez-vous drainant environ 40 000 personnes, la préfecture a préféré le déplacer sur un site complétement fermé.

L'affiche du rassemblement de ce week-end à Saint-Étienne. - Aucun(e)
L'affiche du rassemblement de ce week-end à Saint-Étienne. - DR

Partager sur :