Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un collégien de Pontarion refuse de monter dans le car faute de place assise

-
Par , France Bleu Creuse

Ce jeudi, John, 13 ans, élève en quatrième au collège Jean Picart le Doux de Bourganeuf (Creuse) a refusé de monter dans le car de 8h00 à l'arrêt de Pontarion. Le car étant plein, il aurait dû faire le trajet debout, sans siège et sans ceinture.

Ligne 8 du réseau TransCreuse.
Ligne 8 du réseau TransCreuse. © Radio France - Lila Lefebvre

Pontarion, France

Pour aller au collège de Bourganeuf, les enfants de Pontarion prennent tous les matins la ligne 8 du réseau TransCreuse. Cette ligne au départ de Guéret est ouverte aux passagers même non scolaire, et il n'est pas rare qu'au dernier arrêt avant Bourganeuf, celui de Pontarion, tous les sièges soient occupés. C'était le cas ce jeudi quand John, 13 ans, a voulu s'intaller, il a préféré descendre que de faire le trajet debout. 

"Je trouve scandaleux que des mineurs se retrouvent debout dans le bus, en cas d'accident, ils peuvent mourir", Stéphane Arnaud, le père de John

Le cas s'était déjà présenté l'an passé, John avait alors fait la dizaine de kilomètres de trajet assis dans les marches du car, son père Stéphane Arnaud lui a interdit de recommencer : "Je trouve scandaleux que des mineurs se retrouvent debout dans le bus, en cas d'accident, ils peuvent mourir". 

En signe de protestation, Stéphane Arnaud n'a pas emmené son fils au collège, et le refera tant que des moyens suffisants ne sont pas mis en place : "Que peux faire le chauffeur ? Il ne peux pas demander à un enfant de rester debout et sans ceinture, c'est illégal, mais d'un autre côté il ne peux pas le laisser sur le bas côté et lui dire -démerde-toi-".

La compagnie Thuret qui gère la ligne 8 du réseau TransCreuse explique que le Conseil Régional (désormais en charge des transports scolaires) ne lui a indiqué que 50 inscriptions pour ce trajet, or le car comporte 60 places. Elle invite donc les parents à vérifier que les inscriptions sont bien enregistrées. 

De son côté, la région explique que l'organisation des transports scolaire nécessite des ajustements à chaque rentrée, et rappelle que 6000 élèves creusois prennent les transports en commun chaque jour, trois sur quatre habitant dans des zones rurales. 

Choix de la station

France Bleu