Faits divers – Justice

Un comédien qui répétait dans les toilettes d'un TGV pris pour un terroriste

Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme-Ardèche, France Bleu Provence et France Bleu mercredi 7 juin 2017 à 18:26

La gare de Valence TGV
La gare de Valence TGV © Radio France - Stéphane Milhomme

Un comédien pris pour un terroriste dans un train, ce mercredi après-midi, en gare de valence TGV dans la Drôme. Alors qu'il répétait une pièce de théâtre en anglais dans les toilettes d'un wagon, le contrôleur a pris peur et les gendarmes ont interpellé le voyageur.

Ce mercredi après-midi, un TGV qui reliait Marseille à Paris a été exceptionnellement arrêté en gare de Valence TGV. Un contrôleur avait signalé la présence à bord de ce train d'un homme suspect, potentiellement armé et dangereux.

Il répétait une pièce de théâtre dans les toilettes

Vers 14h , ce mercredi, un contrôleur de ce TGV Marseille-Paris entend un homme s'exprimer fort et en anglais et en néerlandais dans les toilettes d'un des wagons. Il croit comprendre qu'il parle d'"armes", il entend les mots "gun" et"weapon". L'homme enfermé dans les toilettes n'en sort pas. La scène dure longtemps et le contrôleur SNCF prend peur.

Après l'attaque d'un policier, ce mardi, sur le parvis de Notre-Dame à Paris et suite aux récents attentats de Londres et Manchester, le contrôleur le prend pour un potentiel terroriste. Il appelle donc la hiérarchie qui demande l'intervention des gendarmes drômois. Ce TGV Marseille-Paris fait un arrêt exceptionnel en gare de Valence TGV.

Douze gendarmes interviennent

L'alerte est jugée sérieuse et les gendarmes interviennent. La brigade de Bourg-de-Péage, ainsi que ceux stationnés en gare de Valence TGV et même le PSIG de Romans-sur-Isère, formé à intervenir en cas d'attentat. Une douzaine de militaires sont donc mobilisés.

L'homme est sorti des toilettes , interpellé et emmené à la gendarmerie de Bourg-de-Péage pour être interrogé. Les militaires comprennent alors qu'il s'agit d'une fausse alerte.

Un comédien parisien de 35 ans

En réalité, ce voyageur n'a aucune arme. Il s'agit d'un comédien français de 35 ans. Il est parisien et remontait chez lui, dans une voiture première classe, de ce TGV 2118. Il répétait simplement une pièce de théâtre, en vue d'une prochaine audition, dans les toilettes pour ne pas gêner les passagers de son wagon.

Charlotte, passagère de ce wagon : "on a vu débarquer une quinzaine de militaires armés!"

Le comédien de 35 ans a évidemment été remis en liberté mais il tout de même sûrement eu très peur et il a également raté son train.