Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un comité de soutien pour la défense du docteur Furlan

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La mobilisation est en marche dans le quartier de La Chapelle à Hombourg-Haut. Ce lundi 14 octobre 2013, près de 300 personnes ont signé la pétition pour que l’interdiction d’exercer du docteur Jacques Furlan soit levée. Un engouement bien au-delà des espérances du comité.

Comité de défense du docteur Jacques Furlan - Hombourg-Haut octobre 2013
Comité de défense du docteur Jacques Furlan - Hombourg-Haut octobre 2013 © Radio France - Vianney Smiarowski

Le comité de soutien est composé d'une trentaine de personnes. Il s'est créé grâce à la volonté des patients de défendre Jacques Furlan, l'actuel maire et médecin de profession, mis en examen pour trafic de Subutex.

Ce lundi 14 octobre, le comité tenait sa première permanence d'information devant la pharmacie du quartier La Chapelle. En deux heures de temps, au moins 300 personnes ont signé la pétition pour que son interdiction d'exercer soit levée.

Les signataires viennent du quartier mais aussi de Forbach, Freyming, Saint-Avold, ou encore Creutzwald. Certains sont des patients, d’autres pas. Tous les signataires reconnaissent « l’humanisme » du docteur.

"Il a toujours était présent quand on avait besoin de lui"

Comme des dizaines de personnes, Rolland, un des signataires de la pétition s’est déplacé de Freyming pour soutenir le docteur « parce que je connais son engagement pour les populations qui ont des difficultés pour vivre » explique-t-il* « il a toujours était présent quand on avait besoin de lui »* l.

Comité Furlan ENRO

"c’est le seul a bien vouloir s’occuper des toxicomanes"

Cette phrase revient dans la bouche de bon nombre de personnes qui habitent le bassin houiller. Et à en croire un des patients du docteur Furlan qui a réussi à se sortir de sa dépendance au Subutex grâce à son aide, il ne délivrait pas si facilement le substitut à l’héroïne. « Même quand je lui demandais ne serait-ce qu’un comprimé d’avance, il refusait » plaide-t-il.

"on pénalise toute une population"

Si Jacques Furlan est mis en examen, il n’en reste pas moins présumé innocent. C’est à ce titre que Pierre Julien, un des porte-paroles du comité de soutien ne comprend pas pourquoi « on pénalise toute une population. Celle du quartier de La Chapelle à Hombourg-Haut mais aussi tout le bassin de vie où il y a déjà une pénurie de médecins » rappelle-t-il.

Le comité envisage d’envoyer la pétition au procureur de la république et peut-être à l’ARS, l’agence régionale de santé.

Comité Furlan SON

De son coté, maître Dominique Rondu, l'avocat de Jacques Furlan estime  qu'il y a « présomption de culpabilité » à l’encontre de son client. C'est à dire que « le docteur a été jugé avant l'heure » explique-t-il. Le docteur a fait appel de son placement sous contrôle judiciaire. Jacques Furlan devrait être présenté devant la cour d'appel d'ici une quinzaine de jours.

Le comité tient une autre permanence ce mardi matin de 10H à 12H dans le quartier des Chênes à Hombourg-Haut. Mercredi, toujours à la même heure, ce sera devant l'hôtel de ville de Hombourg-centre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess