Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Opération des gendarmes suite aux incendies d'exploitations agricoles dans la Drôme

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Pour répondre à l'inquiétude des agriculteurs après les multiples incendies d'exploitations agricoles et l'agression d'une éleveuse à Montoison, les autorités ont organisé un contrôle routier mardi soir, à Étoile-sur-Rhône (Drôme). En présence du préfet et du procureur de la République.

Opération de contrôle de la gendarmerie de la Drôme en présence du préfet et du procureur de la République de Valence, à Étoile-sur-Rhône, le 27 novembre 2019.
Opération de contrôle de la gendarmerie de la Drôme en présence du préfet et du procureur de la République de Valence, à Étoile-sur-Rhône, le 27 novembre 2019. © Radio France - Romain Dézèque

Montoison, France

Une vingtaine de gendarmes étaient mobilisés, ce mardi soir, à Étoile-sur-Rhône (Drôme) pour un contrôle routier. Première réaction, visible sur le terrain, des autorités après les incendies ces derniers jours de trois exploitations agricoles dans la Drôme, deux dans le nord du département, une autre à Montoison où une éleveuse a également été agressée. "L'objet c'est vraiment de tenir le terrain, de dissuader le passage à l'acte et de rassurer les agriculteurs, de leur montrer qu'on est présent" explique le colonel Deshayes. Près de 150 militaires sont mobilisés depuis le weekend dernier dont une équipe technique et scientifique, "c'est inédit, tout est vraiment mis en oeuvre" commente le responsable des gendarmes de la Drôme.

Éviter "une justice personnelle"

Car l'inquiétude est grande chez les agriculteurs. Et la tension extrêmement forte à en croire le discours des autorités. "L'idée est de dire aux agriculteurs que nous nous occupons de leur sécurité et que nous faisons tout pour cela" assure le préfet Hugues Moutouh. "C'est aussi dire qu'il serait extrêmement dangereux de se livrer à une justice personnelle. Les agriculteurs ici sont raisonnables mais c'est vrai que ces derniers temps, il y a beaucoup de colère car il y a beaucoup de calamités qui leur tombent sur la tête." Référence aux intempéries ainsi qu'à l'instabilité économique du secteur.

Du côté de l'enquête, toutes les pistes sont privilégiées, y compris celle des antispécistes : "On peut être sur ces phénomènes là, dit le procureur de la République de Valence Alex Perrin, mais on peut être également sur des incendiaires pyromanes comme on en a eu par le passé. La notion d' "agribashing" (le dénigrement des agriculteurs, ndlr), même si c'est une notion dont on reconnaît l'actualité, n'est pas forcément l'explication à tout." 

La FNSEA, principal syndicat agricole, appelle les agriculteurs à bloquer les grands axes routiers, ce mercredi, à Paris et à Lyon, pour dénoncer - entre autres - ce phénomène. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu