Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un corps retrouvé dans l'incendie d'une maison à Joeuf

lundi 23 avril 2018 à 14:58 Par Nathalie Broutin et Mélanie Juvé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Une enquête est ouverte ce lundi 23 avril pour connaître les causes d'un incendie mortel dans une maison de la commune de Joeuf en Meurthe-et-Moselle la nuit dernière.

Les pompiers ont été alertés ce dimanche 22 avril à Joeuf en Meurthe-et-Moselle
Les pompiers ont été alertés ce dimanche 22 avril à Joeuf en Meurthe-et-Moselle © Maxppp - Maxppp

Lorraine, France

Un corps a été retrouvé ce lundi 23 avril dans les décombres d'une maison incendiée à Joeuf dans le pays-haut en Meurthe-et-Moselle. Corps qui est en cours d'identification. 

Un risque d'effondrement

Ce sont les voisins qui ont alerté les secours vers 23 h ce dimanche. Le premier étage d'une maison au 12 rue de la Corvée était en feu. L'incendie s'est ensuite propagé à la toiture de l'habitation. Sur place, une vingtaine de pompiers de la caserne de Briey et du Val de l'Orne ont été alertés de la présence d'une personne à l'intérieur. Les recherches se sont interrompues dans la nuit à cause d'un risque d'effondrement des murs porteurs. Ce n'est que ce lundi matin, vers 7 heures, qu'un corps à été retrouvé sous les décombres au premier étage. L'incendie a été éteint dans la nuit, et un chien pris en charge par les secours.

Une enquête ouverte

Trois personnes habitant les maisons mitoyennes ont été relogées à cause des risques d'effondrements. Les enquêteurs étaient encore sur place lundi matin pour déterminer les causes de ce feu mortel. Une enquête est ouverte.